7/10Darkel - Darkel

/ Critique - écrit par Vincent.L, le 20/09/2006
Notre verdict : 7/10 - Be my Friend (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Les membres du groupe versaillais Air sont décidemment à l'honneur en cette rentrée. Après avoir composé, avec son compère Nicolas Godin, la musique du récent disque de Charlotte Gainsbourg, Jean-Benoît Dunckel sort son premier disque en solo. Un essai, qui, même après plus de quatre albums au sein de Air, expose la fraîcheur et les incertitudes d'un premier opus.

Sur ce projet éponyme de Darkel (c'est le pseudo choisi par Jean-Benoît Dunckel), on retrouve les influences seventies si chères à Air. Les ombres de Tangerine Dream et Pink Floyd ne sont jamais très loin. Des ambiances lunaires se forment ainsi, oscillant toujours entre la mélancolie et la gaieté. Portées par la voix fluette et aigue de Jean-Benoît Dunckel, les chansons s'enchaînent dans une electro-pop variée et efficace. On retrouve souvent la présence d'un piano en accompagnement, instrument si cher au talentueux musicien. Une récurrence instrumentale mariée avec de nombreux synthés et des lignes de batterie électronique.

Le disque propose une large palette d'atmosphères entre de belles ballades (Some Men, Pearl et surtout How Brave You Are), des trips psychédéliques (Earth) parfois ambiant (Bathroom Spirit) et des pop songs accrocheuses (At the End of the Sky, TV Destroy). Autant de portes ouvertes pour s'envoler vers un univers musical qui ne manque pas de faire des clins d'oeil à de grandes pointures telles David Bowie, les Kraftwerk ou encore Mike Oldfield. Be my Friend est un des meilleurs exemples de réussite du disque, quelque part entre les délires synthétiques du premier disque de Midlake et la régularité mélodique d'un Giorgio Moroder en forme.

Ce premier album de Darkel est donc un retour aux sources, mais aussi chez Source, le label qui a accueilli Air il y a presque dix ans. Avec ce disque habité par l'envie de voyager, le monde de l'électronique et la pop s'accouplent simplement et, on l'espère, pour longtemps.

Darkel - Darkel
01. Be my Friend
02. At the End of the Sky
03. Tv Destroy
04. Some Men
05. My Own Sun
06. Pearl
07. Earth
08. Beautiful Woman
09. How Brave You Are
10. Bathroom Spirit

A découvrir
30 Seconds to Mars - 30 Seconds to Mars
30 Seconds to Mars - 30 Seconds to Mars
Pearl Jam - L'intégrale
Pearl Jam - L'intégrale
Blur - Best of
Blur - Best of