8.5/10Crucified Barbara - In Distortion we Trust

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 10/05/2006
Notre verdict : 8.5/10 - In Crucified Barbara I trust (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Que font quatre Suédoises pour égayer et réchauffer leurs longues soirées d'hiver ? Elles jouent du heavy metal bien sûr, et elles ne le font pas à moitié. En effet, leur musique n'a rien à envier à celle de leurs camarades masculins (l'inverse est en revanche vrai) tant le résultat est lourd, puissant et explosif. De quoi calmer n'importe quel chevelu en quête de sensations fortes. Vous êtes dorénavant prévenus et priés de retenir ce nom : Crucified Barbara. Barbara ne va sûrement pas apprécier, au contraire de l'amateur de metal qui se doit de prêter attention à In distortion we trust, leur premier album. D'ailleurs, je crois maintenant moi aussi à la distorsion bien que le sente que cette expression m'échappe encore.

Ecouter un opus d'une telle intensité et telle puissance musicale n'arrive pas tous les jours, à peine est-ce plusieurs fois par an. C'est donc avec un réel plaisir que je m'en vais parler de cet album qui mériterait d'être plus connu et plus facilement trouvable chez les disquaires. Du lourd, du brut et de l'agressif, voilà comment définir en quelques mots la musique de Crucified Barbara. C'est carré, solide, inventif et aussi renversant qu'un dix tonnes lancé à toute vitesse bien que les titres ne tombent jamais dans le bourrinage intensif ou dans les hurlements intempestifs, ce qui est d'autant plus remarquable. En effet, les demoiselles font dans le heavy et non le néo ou le death. Il en ressort un côté mélodique toujours présent où les refrains se battent avec les soli de guitare pour savoir qui restera le plus longtemps en tête. On regrettera juste que ces quatre « heavy girls » réduisent la structure de leurs morceaux selon les standards classiques du heavy metal, à savoir : couplet / refrain / couplet / refrain / pont / solo / refrain. Cela ne change malheureusement jamais à l'exception d'une petite inversion entre pont et solo et de l'outro musclée de In distortion we trust. On aurait ainsi aimé entendre des constructions plus originales et personnelles. Mais laissons ce point de côté et voyons ce que In distortion we trust a dans le ventre.

Si les chansons de Crucified Barbara réussissent à être aussi bonnes, c'est sans nul doute grâce à leurs deux excellentes guitaristes qui trouvent toujours le riff qui tue, le petit arrangement qui amène un gros plus d'inventivité et qui sont surtout parfaitement complémentaires. Entre le riff plombé de In distortion we trust, les excellents ponts de Losing the game, Rock'n'roll bachelor et Bad hangover et la mélodie de Hide ‘em all, il y a de quoi enchanter les fans de 6 cordes à tendance énervée. Sachant que la partie rythmique n'est pas en reste et vous décroche la nuque sur chaque chanson et que la production est plus que correcte, on obtient là un album hors normes qui tournera longtemps sur la chaîne hi-fi. De l'hymne Play me hard aux fortes intonations hard-rock au pur heavy metal de Motorfucker en passant par In distortion we trust aux accents néo (merci à Aurora Parmacek dont le growl apporte énormément en agressivité), il y en a vraiment pour tous les goûts. Mais les réussites ne s'arrêtent pas là et il serait offensant de ne pas parler du superbe Losing the game (par ailleurs single), de la lourdeur d'I need a cowboy from hell et de Going down, des superbes refrains de My heart is black, Hide ‘em all ou de l'explosivité des couplets de I wet myself. Pour finir la tournée des titres, citons le très réussi Rock'n'roll bachelor, tout droit dans la veine de Play me hard et surtout de l'excellent Bad hangover, puissant, agressif et au pont de folie (je me répète mais wouaaah !).

In distortion we trust est assurément un des meilleurs albums de 2005. D'une puissance et d'une énergie trop rarement entendues, il séduira tous les amateurs de metal lourd qui trouveront là un petit bijou à écouter en boucle. Crucified Barbara fait mal, vraiment très mal et vous en met plein la tête avec cet opus sans temps mort. Voilà assurément un des meilleurs groupes entièrement féminin jamais fondé. On attend le deuxième opus avec impatience. Si elles arrivent à sortir des compositions plus personnelles, le résultat sera phénoménal.


Crucified Barbara - In distortion we trust
1. Play Me Hard (The Bachelor'S Guitar)
2. On Distortion We Trust
3. Losing The Game
4. Motorfucker
5. I Need A Cowboy From Hell
6. My Heart Is Black
7. Hide 'Em All
8. Going Down
9. I Wet Myself
10. Rock'N'Roll Bachelor
11. Bad Hangover


N.B. : Une interview des quatre Suédoises est disponible ici.

A découvrir
Nickelback - Silver Side Up
Nickelback - Silver Side Up
Alpha Jet - Interview
Alpha Jet - Interview
Alpha Jet - Luxe Out
Alpha Jet - Luxe Out