8/10Craig Taborn - Junk Magic

/ Critique - écrit par wqw..., le 24/11/2006
Notre verdict : 8/10 - Aventure auditive... (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Craig Taborn réalise avec Junk Magic un coup de maître et un coup de frais dans les réalisations qui lient électronique et jazz.

Le label américain Thirsty Ear est surtout connu pour être la maison de Matthew Shipp, pianiste qui célèbre, avec dextérité, la rencontre du jazz, du hip-hop et de l'électronique. Il a d'ailleurs réalisé un excellent album en compagnie du groupe Antipop Consortium, Antipop vs Matthew Shipp. Il est également le directeur artistique de la "Blue Series", collection de Thirsty Ear qui nous régale aujourd'hui avec le nouvel opus d'un autre pianiste, repéré au sein du James Carter Quartet : Craig Taborn.

Celui-ci s'entoure pour cet album d'une belle brochette de musiciens : David King, le batteur de The Bad Plus et de Happy Apple ; Mat Maneri, un habitué des sorties ECM, souvent en compagnie de son frère clarinettiste Joe ; et Aaron Stewart que l'on déjà pu croiser au côté de Steve Coleman.

Sans jamais trahir l'esprit de son label, Taborn alterne atmosphères sophistiquées, motifs simples mais souvent hypnotiques, dont l'effet s'accentue par le jeu à l'unisson de l'alto et du saxophone. Les rythmiques sont décomplexées aussi bien par le toucher de King que par l'utilisation de l'électronique, sur laquelle il s'est sans aucun doute perfectionné au côté de l'expérimentateur Tim Berne.

De longues séquences contemplatives laissent alors le temps à chacun de s'exprimer dans d'intimes conversations, comme chuchotées. Elles accentuent alors les effets du groove maléfique d'un Prismatica ou d'un Stalagmite qui lui permettent sans aucun doute d'atteindre L'Age d'Or...

Entre avant-garde et (euh...) aventure auditive pour autant accessible (pour peu que l'on se donne un peu la peine), Craig Taborn réalise avec Junk Magic un coup de maître et un coup de frais dans les réalisations qui lient électronique et jazz. Un vrai plaisir pour nos ouies mélomanes !

 

Craig Taborn - Junk Magic
01. Junk Magic
02. Mystero
03. Shining through
04. Prismatica
05. Bodies at rest and in motion
06. Stalagmite
07. The Golden age

A découvrir
Flaw - Through the Eyes
Flaw - Through the Eyes
Korn -
Korn -
Muse - Showbiz
Muse - Showbiz