7/10Colleen - Les Ondes silencieuses

/ Critique - écrit par wqw..., le 25/12/2007
Notre verdict : 7/10 - Fille de soie (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 3 réactions

Colleen s’approprie des sonorités baroques, pour nous plonger dans ses errances et autres pensées vaporeuses qui nous emportent au loin… toujours un peu plus loin.

Certains artistes sont comme touchés par la grâce. Cécile Schott fait partie de ceux là. Après plusieurs albums d’electronica ambiant, celle-ci pour son nouvel opus chez Leaf, redécouvre l’instrumentation acoustique et nous attire dans une rêverie, improbable rencontre onirique entre Marin Marais et Bohren & Der Club of Gore.

En effet, la française s’approprie des sonorités baroques, le clavecin, des bois et surtout une viole de gambe spécialement réalisée à son attention, pour nous plonger dans ses propres errances et autres pensées vaporeuses qui nous emportent au loin… toujours un peu plus loin.

Colleen (par Pascal Vermeulen)
Colleen (par Pascal Vermeulen)
Les pièces proposées sont d’une grande sobriété, laissant les plages sonores ainsi créées s’étirer nonchalamment, le long de nos réflexions passagères. Lentes évolutions qui nous entraînent dans un voyage dans le temps, sans réelle destination connue, sombres songes en noir et blanc, minimalistes, répétitifs, envoûtants…

De la relative austérité de ses Ondes silencieuses, Colleen tire pourtant une étrange clarté, des vibrations paresseuse à la surface d’un spectre auditif toujours en émoi… Elle est comme le doigt que l’on déplace le long du cristal, chant improbable d’un oiseau déchu, une mélancolie sans nom, une émotion sincère et profonde. 

Les Ondes silencieuses, ce sont des souvenirs, des traces de pas dans la neige que l’on suit à la poursuite d’un drôle d’animal. Après The Golden Morning Breaks et Everyone Alive Wants Answers, Colleen s’offre un virage en douceur qui prouve, à ceux qui aurait pu en douter, qu’il y a bien une âme sous les machines, un talent d’écriture, une sensibilité.

 

Colleen (par Gayle Harrison-Brogan)
Colleen (par Gayle Harrison-Brogan)
Colleen - Les Ondes silencieuses
01. This Place in Time
02. Le Labyrinthe
03. Sun Against My Eyes
04. Les Ondes Silencieuses
05. Blue Sands
06. Echoes and Coral
07. Sea of Tranquillity
08. Past the Long Black Land
09. Le bateau

 

discographie
Les Ondes silencieuses (Leaf/mai 2007)
Colleen et les boîtes à musique EP (Leaf/octobre 2006)
Mort Aux Vaches (live) (Staalplaat/2006)
The Golden Morning Breaks (Leaf/mai 2005)
Everyone Alive Wants Answers  (Leaf/juillet 2003)

A découvrir
M - Le Baptême
M - Le Baptême
Placebo - Placebo
Placebo - Placebo
Muse - Showbiz
Muse - Showbiz