Clips de la semaine : Rihanna, Lily Allen et pas Miley Cyrus

/ Actualité - écrit par nazonfly (), le 17/11/2013

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Krinein vous propose cette semaine tout un tas de clips en version féminine. Mais comme on est vils, on a mis notre coup de cœur sur le seul groupe de garçons. Na !

Il paraît qu'internet est plein de vidéos de chat. Moi ça me débecte, yen a que ça fait rigoler. Chacun ses goûts après tout. Apparemment Midnight Juggernauts est plutôt à ranger dans la catégorie "fans de chat" si on en croit cette vidéo très WTF Systematic. C'est notre clip de la semaine.

Du reste dans les clips complètement chelous, il nous faut signaler Eras de Juana Molina, encore moins connue que les Midnight Juggernauts.

Miley Cyrus devient une habituée de Krinein, faut dire qu'elle a une actu assez blindée en ce moment. Cette semaine on l'évoquera pour le clip de Real and true avec Future, un clip dans lequel on lui a encore volé ses fringues. Elle n'a pas de chance quand même. Mais arrêtons de dire du mal de Miley et disons du bien de... Rihanna (soyons fous !) : elle vient de sortir What now qui, à l'œil et à l'oreille, n'est pas mal. Presque un exploit !

Autre artiste internationale, autre monde. Il s'agit de Lily Allen qui, en faisant un clip parodiant les vidéos sexistes de rap, est elle-même accusée de racisme et de sexisme. On vous laisse juger sur pièce. Voici Hard out here.

Au moins le propos de S-Crew sur Les parisiennes est plus clair dans une espèce de Femme des années 80 version capitale de la France. Bof-bof.

Sur Dorian, Agnes Obel a décidé d'être sobre et propose un très beau clip représentant un simple enregistrement acoustique dans une grande pièce. C'est simple et c'est beau. Parfois il ne suffit de rien de plus.

Pour terminer Austra se la joue sexy, voire sexe dans son dernier clip Forgive me.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : White crocodile et Fragile, deux EPs, deux univers, deux réussites