8/10Cirse (Philippe) - Basilique 1

/ Critique - écrit par CBL, le 26/02/2004
Notre verdict : 8/10 - Etonnant ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 10 réactions

Cirse, du grec Kirsion, désignant un chardon qu'on employait pour guérir les varices (Dioscoride). Que ce soit des champs ou des marais, le cirse donne toujours une très belle fleur. Quel est l'intérêt de ce petit cours de botanique ? Il constitue une parfaite introduction à cette critique musicale un peu hors norme.

Cirse fait ce qu'on peut appeler de l'ambient. Ca ne veut surtout pas dire que c'est une musique d'ascenseur mais que la musique cherche à instaurer une ambiance dans la pièce et dans la tête des gens qui l'écoutent. A une époque on appelait cela du new age mais c'est tellement vague... Attention, je ne parle vraiment pas d'une musique expérimentale sans queue ni tête mais vraiment de quelque chose de construit et de très réussi. Essentiellement faite au synthé, la musique de Cirse est très épurée sans être simpliste. Peu de sampling, peu de rythme et quasiment jamais de basse, tout est fait pour qu'on se laisse bercer. Tour à tour apaisantes, inquiétantes (DAGON), relaxantes ou enjouées (Le Territoire des Champignons), les différentes pistes de Basilique 1 sont souvent déconcertantes et très agréables. Leur but est de nous emmener en voyage dans un monde à part où se mêlent rêveries, imagination et paysages exotiques. Le synthé nous guide par ses notes appuyées et ses mélodies savamment composées ou nous fait réagir par ses impros à contre-courant. On reste souvent étonné par le caractère quasi religieux d'une partie de l'album (Hephaistos par exemple). L'album finit en apothéose avec quatre pistes appelées Fragments infernaux qui tranchent nettement avec le reste en étant plus classiques car elles incorporent un beat et la dernière comporte même des paroles !

Pour ceux qui cherchent une expérience nouvelle en matière d'électro ou un bon moyen pour se détendre, je ne saurais trop vous recommander cet album et peut-être que vous aussi, vous rejoindre Le Clan des Adorateurs. Si vous voulez en savoir plus ou vous procurer l'album, le mieux est encore d'aller parler à son auteur qui s'est développé sur le forum tel le cirse en montagne à la seule différence qu'il ne pique pas.

A découvrir
Up and Down, l'hymne des lofteurs
Up and Down, l'hymne des lofteurs
Watcha - Mutant
Watcha - Mutant
Stupeflip - Stupeflip
Stupeflip - Stupeflip