4/10Cheb Mami - Layali

/ Critique - écrit par juro, le 10/11/2006
Notre verdict : 4/10 - Nuits sans folie (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 2 réactions

Dernièrement, l'actualité a énormément parlé de Cheb Mami pour des affaires extra-musicales coïncidant avec la sortie de son nouvel album Layali (les nuits). Laissons à d'autres le jugement de cette affaire pour nous intéresser à cet opus gardant le raï comme base et gravant des influences extérieurs autour comme la pop, l'électro, le r'n'b et le rap. Si sur certains titres, l'interprète fait presque figure
de second couteau aux côtés de ses nombreux invités, ses interprétations en solo sont loin d'être du même tonneau...

Sur des thèmes centrés sur l'amour, Cheb Mami s'entoure de nombreux invités avec presque un représentant pour chaque continent. La base raï de l'ensemble offre à l'interprète des titres sur lesquels il peut mettre en avant sa verve et son phrasé clair. Depuis ses débuts, l'interprète algérien s'est fait le chantre de multiplier les collaborations et de combiner à raison musiques bédouines et urbaines, comme ce fut le cas avec Sting sur le titre Desert Rose. Mais avec Layali, le mélange aux autres influences prend difficilement que ce soit pop avec (Leh) Inshallah ou Tigi Tigi. Cheb Mami fait parfois figure de figurant sur le r'n'b de Sween (Non c'sera non) ou se présente peu à son avantage sur des textes manquant de punch avec Leslie (Alik Maina) et Zaho (Halili). Le summum est atteint avec le ridicule K-Maro qui vient détruire Nos
couleurs de son franglais sans vergogne ou avec l'électro Ahla Layali Omrina extrêmement caricatural. A force de vouloir être trop cosmopolite, voudrait-il en faire trop ? Certains titres tendent à prouver le contraire...

A commencer par le superbe Gaiye Bil Salama interprété avec une guitare sèche et qui rend véritablement hommage à son grain de voix ou Ajlissou sur lequel l'égyptien Kadim Al Sahir apporte une connotation du terroir local non négligeable malgré un beat désagréable. Elie Beina Intaha dégage une tristesse notoire. Trop faible, trop peu. L'album ne parvient pas à convaincre et reste en deçà du potentiel de l'artiste.

Un album inégal à l'intention du grand public arabisant entre ouverture aux musiques actuelles avec un certain manque d'inspiration notable et titres plus personnels beaucoup plus intéressants. Layali possède une double facette qui laisse un goût d'inachevé, pas forcément très convaincant, au contraire.


Cheb Mami - Layali

01. Halili feat. Zaho
02. Non c'sera non (Omri Omri) feat. Sween
03. Gualbi Gualbi
04. (Leh) Inshallah
05. Tigi Tigi
06. Sabran (Ya Ghali)
07. Gaiye Bil Salama
08. Ahla Layali Omrina
09. Ajilissou (Fil Makha) feat. Kadim Al Sahir
10. Nos couleurs feat. K.maro
11. Ellie Beina Intaha
12. Alik Maina feat. Leslie
13. Amshi Btaring

A découvrir
Lesly - Pas celle que tu crois
Lesly - Pas celle que tu crois
Matt - Rnb 2 rue
Matt - Rnb 2 rue
Java - Hawaï
Java - Hawaï