Football et musique 4/6 : les chanteurs qui parlent de football

/ Actualité - écrit par nazonfly (), le 06/08/2014

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 3 réactions

Quatrième numéro de notre édition spéciale Football et Musique. Oui même si la Coupe du Monde est terminée. Qu'en est-il des chanteurs qui parlent de football en général dans leur chanson ?

À quelques jours de la reprise de la Ligue 1 (qui aura certainement un goût un peu fade après la superbe Coupe du Monde au Brésil), il est temps de rattraper notre retard et de continuer notre petite balade entre musique et football. Cet article se penche sur les chanteurs qui parlent de football mais sans évoquer un joueur en particulier (cet aspect fera l'objet d'un prochain article).

Si l'on veut synthétiser les chansons parlant de foot, il faut admettre trois possibles directions : l'hommage à un événement important du football, l'utilisation critique du football et enfin l'utilisation du jargon footballistique pour tout autre chose...

Depuis plus d'un siècle, le football a connu un certain nombre d'événements mémorables, parfois tragiques. Pour les fans de Manchester United, l'année 1958 est ainsi associée à la tragédie de Munich : Manchester United vient de se qualifier pour la demi-finale de la Coupe d'Europe des Clubs Champions après leur match nul contre Belgrade. Lors d'une escale à Munich, l'avion ne parvient pas à décoller et s'écrase en bout de piste, tuant une vingtaine de personnes dont huit joueurs de l'équipe. Morrissey, ex-chanteur des Smiths, a ainsi créé une chanson pour se remémorer cet événement, Munich air disaster 1958 :

Même si moins tragique, le match entre la France et l'Allemagne lors de la Coupe du Monde 1982 à Séville en Espagne est cependant resté dans les mémoires de la France du football, à tel point qu'une page wikipedia est consacrée à l'événement. Si La Ruda en parle dans son titre 1982 ou Java dans J'me marre, Bartone fait plus que l'évoquer dans son titre France-Allemagne 82 mais on lui préférera A sign of fate d'Arca qui contient les commentaires de Thierry et Jean Mimi.

Dans le chapitre des chansons qui dénoncent, ce sont évidemment les supporters qui dégustent principalement, plus bizarrement que les autres dérives du football (dopage, malversations financières, trucages de match). Enfin quand on dit supporters, disons plutôt les plus extrémistes et débiles d'entre eux, comme le montre la chanson de Tagada Jones, Violence : « Hooligans à la con, Et aux fascistes du football, Reste donc chez toi, Que le sport reste noble ! ». Dans la même veine, les Wriggles tapent exclusivement sur les supporters du PSG avec le titre PSG (comme le font également Les Fatals Picards avec Les princes du Parc et son refrain « Supporter, supportere, moitié homme, moitié Kanter »).

Enfin dans la catégorie du football comme prétexte, Doc Gyneco est sans doute le plus remarquable avec son Passement de jambe : comme tout bon rappeur qui se respecte, il est son propre sujet mais il enrobe sa diatribe du champ lexical footballistique ce qui fait toute la différence.

Comme dans un autre style, Il n'y aura pas de match retour de l'inconnu Rémy Tarrier. Même si le clip n'a franchement rien à voir, le thème de la chanson rapproche amour et football avec le splendide refrain « T'es belle comme un coup franc de Platini ».

Les Fatals Picards, enfin, ne sont jamais en retard d'une idée débile; ils jouent à placer des dictateurs sur un terrain de foot. Et il faut reconnaître que c'est évidemment très réussi :

On aurait pu aussi citer Renaud et son Téléfoot mais là franchement ça commence à être loin…. Si vous en connaissez d'autres, n'hésitez pas !

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : White crocodile et Fragile, deux EPs, deux univers, deux réussites