Centenaire - Interview du 16 juin 2009

/ Interview - écrit par wqw..., le 20/06/2009

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Deuxième album de Centenaire qui nous entraîne encore un peu plus loin dans sa folk polymorphe, de quoi s'interroger le temps d'une interview automatique...

IN­TER­VIEW AU­TO­MA­TIQUE
et collective de Centenaire


Centenaire
Centenaire
01. Quelle est cette dernière œuvre ?
The Enemy, notre second album. Il sort en CD et en vinyl et les 2 formats sont très beaux !

02. Comment en êtes-vous venus à bout ?
Grâce à Miguel Constantino et ses neumann U 47.

03. Quel est le cadre idéal pour en profiter pleinement ?
Dans un bain.

04. Que pourrait-on encore en dire ?
On en est assez content.


Attention, ceci n'est pas une main de Centenaire
Attention, ceci n'est pas...
une main de Centenaire

05. Pouvez-vous nous raconter une journée créative ?

Levé / café croissant / jam / enregistrement / prise de tête sur un pont / on passe à autre chose / déjeuner / café / jam / enregistrement / prise de tête sur une intro / on passe à autre chose / diner / boisson / jam psychédélique à réécouter avec le café du lendemain.

06. Quel est le dernier cadeau que vous avez fait ?
Un disque / des fleurs / une lunch box.

07. Pourquoi verseriez-vous des larmes ?
Des mouvements de foule.

Outils de création de Centenaire
Outils de création de Centenaire
08. Il y a des gens que vous aimez dans ce métier ?
Plein en fait : la passion a toujours raison des connauds.

09. Pouvez-vous nous parler d'un endroit où vous vous sentez bien ?
Casteldour, en Bretagne, où on va souvent avec Centenaire : arbres bizarres, bambous, canal, ecureuil, ragondins, roitelets, gunera et feu de cheminé.

 

A découvrir
Lofofora - Le fond et la forme
Lofofora - Le fond et la forme
Lofofora - Lofofora
Lofofora - Lofofora
Merzhin - Adrénaline
Merzhin - Adrénaline