7.5/10Calico - Faire le jeu

/ Critique - écrit par juro, le 29/03/2008
Notre verdict : 7.5/10 - Calico dans le jeu (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Les bretons font aussi du rock. Yann Tiersen, Matmatah, Miossec ou bien Calico....

Le rock à la manière bretonne, on le connaissait déjà par l'intermédiaire de Yann Tiersen, Miossec ou Katel comme une sorte de bourrasque énervée dans ses accords emportant toute mélodie sur son passage mais aussi comme le calme après la tempête avec de grands moments de chanson. Comme si le monde s'arrêtait à Brest, Calico pousse un cri du coeur en douze titres intitulé Faire le jeu. A travers des textes follement porteurs, le groupe peut tenir la comparaison et se positionner comme un égal de qualité à ses glorieux prédécesseurs.

Après une introduction somme toute intéressante mais ressemblant un peu trop à du Matmatah sur Passer l'âge, c'est véritablement à travers Ca se protège ou Le fil que l'album prend son essor faisant découvrir un Calico rock dans lequel les sonorités se croisent et se décroisent, comme si tout volait autour de la voix de Jean-Marie Le Goff. Le vent marin de l'océan est encore plus fort avec la suivante. On le devine sans lire la biographie ou le booklet mais Katel apporte sa pierre à l'édifice construit par Calico sur La tempête. Dans son style caractéristique, sa guitare résonne à travers des arrangements énervés et parvient à merveille à mettre en valeur les paroles. De touts ces textes jaillit une idée prédominante, celle d'une histoire personnelle mise en exergue pour nous rappeler un vrai état d'esprit breton (Foutaises). Heureusement, des perles venues de nulle part comme On (n')attend apporte un véritable vent de fraîcheur à ce déluge avec toujours cette même énergie parvenant à mélanger instrumentation et chant sans n'en dévaloriser aucun. La légère touche électronique apporté par le clavier s'entend à peine. Que de bonnes surprises nous attendent encore...

D'autres titres virent plus du côté de la chanson comme Poser là, le nostalgique Quoi dire ou le titre éponyme. Une plume inspirée parcourt les pages blanches avec un langage riche, ne contribuant toutefois pas à rendre facilement accessible certains titres. L'écriture fleuve du groupe peut aussi les desservir car les mots ne sont mieux mis en valeur seulement lorsque le rythme est lent, laissant transparaître cette sensibilité à fleur de peau qu'on aime partager avec eux...

Calico fait le jeu dans son album à tous les niveaux et en dépit de quelques légers défauts, le groupe donne envie de le découvrir sur scène comme la plupart de ses congénères régionaux. et on peut être sûr que lorsque la Bretagne rock, il n'y pleut pas, un exemple ici même... 

Calico - Faire le jeu

01. Passé l'âge
02. Ca se protège
03. Poser là
04. La tempête
05. On (n')attend
06. Quoi dire
07. Le fil
08. Faire le jeu
09. Foutaises
10. Jusqu'au sang
11. S'entendre ?
12. Enveloppe

A découvrir
Merzhin - Pleine Lune
Merzhin - Pleine Lune
De Palmas - Marcher dans le sable
De Palmas - Marcher dans le sable
Miossec
Miossec