Busta Flex - Interview

/ Interview - écrit par Toma, le 28/07/2006

Temps de lecture estimé de l'article : 6 minute(s) - laisser un commentaire

Interview de Busta Flex

C'est 3 semaines après la sortie de son quatrième album que je rencontre Busta Flex dans un studio de sa maison de disque Warner. Petite vérification que le dictaphone fonctionne, prise en main d'un stylo et d'un cahier au cas où et c'est partit :

Krinein : Bonjour Busta Flex, on ne vous présente pas, c'est votre quatrième album, dans quel état d'esprit vous êtes en ce moment,...
Busta Flex : Tu peux me tutoyer tu sais...

Krinein: Ok je vais essayer...donc comment ça se passe pour vous, toi en ce moment, un peu de stress de savoir si l'album va marcher ou est-ce que c'est plutôt ambiance tranquille ?
Busta Flex : Non, toujours le stress, tu l'as toujours. Avant l'album, pendant l'album, jusqu'à ce que celui-ci arrive au bout, jusqu'à sa fin de vie, t'as toujours le trac. Tant que ton album à une espérance de vie. Mais pendant ces 4 ans j'ai essayé de pas trop me stresser, je pensais plus à amener quelque chose de nouveau, d'abouti, de mur sur un nouveau disque. Moi-même je pensais plus à essayer d'évoluer, de m'épanouir. Mais le trac tu l'as jusqu'au bout, une fois que ton projet tu le présentes, tu l'apportes au public ben il appartient aux gens et c'est le gens qui le jugent.

Krinein: Alors l'album est sorti le 3 juillet, ça fait exactement 3 semaines, comment ça se passe, quels sont les retours que vous avez ?
BF : Jusqu'ici c'est plutôt pas mal; pas mal de bonnes critiques et bien sur toujours quelques unes qui sont plus négatives, y'a toujours des gens qui comprennent pas. C'est normal t'as toujours du positif et du négatif mais en général les gens ont l'air plutôt content de mon retour, de mon rap, du son que je ramène.

Krinein: Parmi les points négatifs qu'est-ce qui semble vous être le plus reproché ? BF : Ben la plupart du temps, c'est marrant mais les gens restent toujours scotchés sur le premier album. Donc j'aurai beau essayé d'évoluer ou de faire quoi que ce soit, on dira toujours que le premier album était mieux. Pour l'instant c'est un peu la seule chose que je retire des critiques négatives.

Krinein: ça faisait 4 ans depuis votre dernier album, qu'est-ce que ça fait un Busta Flex entre 2 albums pendant quatre longues années.
BF : J'ai fait un bon gros break, histoire de me ressourcer, de me resituer, de savoir ce que j'avais envie de faire, de savoir comment le faire. Pis voilà je me suis consacré à la vie de tous les jours, mettre ma vie artistique de coté et puis profiter, m'enrichir quoi. C'est ça un Busta Flex pendant 4 ans. Et puis quand il se sent prêt ben il se dit qu'il est temps de préparer l'album et voilà il est dans un bon état d'esprit pour se mettre en production. Pendant tout ce temps là c'est des accumulations de tout plein de choses, de plein de sensations que j'ai eu envie de recracher sur un album et je suis reparti.

Krinein: vous saviez déjà il y 4 ans que vous alliez revenir avec un nouvel album ou bien c'est venu vraiment comme ça ?
BF : Non non je savais que j'allais revenir mais quand je savais pas en fait.

Krinein: Mais justement comment est-ce que vient le déclic précis où tu te dis : Ok c'est bon aujourd'hui je repars pour mon quatrième album ?
BF : En fait y'a eu des problèmes avec la maison de disque avec des restructurations ce qui fait que moi on m'a mis un petit peu de coté en attendant que tout ça se règle si tu veux. Donc tout ça a pris un peu de temps et ensuite quand tout s'est réglé j'ai pu commencé à préparer cet album là. Mais ça a mis du temps, ça a été dur.

Krinein: Donc vous en fait, quasiment dès le lendemain du troisième album, vous étiez prêt à enchaîner avec un autre disque.
BF : Ben t'es toujours prêt, quand t'aimes c'que tu fais, quand tu veux travailler et qu't'es passionné t'es toujours prêt. Après y'a plein de paramètre qui rentre en compte patati patata. Maintenant c'que j'veux te dire, j'suis super content de c'que j'ai fait sur ce disque et il aurait pas été du tout le même il y a 2 ans par exemple.

Krinein: Comment s'est étendue la création de cet album, est-ce qu'il y a des titres qui datent par exemple d'il y a 4 ans ?
BF : Non non non pas du tout, en fait si tu veux y'a des morceaux qui se sont faits au fur et à mesure de la conception de l'album et quelques uns que j'avais déjà préparés en amont chez moi. J'avais déjà les instrus que j'avais préparés avant. Mais même comme ça le plus vieux qu'il y a sur l'album date peut-être un an et demi, deux ans grand maximum. « J'aime bien ton boule » a été un des premiers morceaux que j'ai fait pour cet album en fait.

Krinein: Justement pour ce morceau J'aime bien ton boule qui se démarque des autres, je suppose que le fait de l'avoir placé juste après Mon Eternelle était voulu. Peut être était-ce pour ne tempérer le coté un peu trop romantique de Mon Eternelle non ?
BF : C'est pour le contraste. Un artiste est obligé de rentrer des fois dans plusieurs rôles, plusieurs personnages. Les chansons ne résument pas toujours ma vie ou mon quotidien mais maintenant j'ai pas voulu faire J'aime bien ton boule pour contrecarrer Mon Eternelle, c'était deux trips différents que j'ai fait à des moments différents dans un état d'esprit différent. Maintenant on les a mis l'un après l'autre sur l'album pour le contraste mais c'est tout.

Krinein : Quel est votre regard par rapport au rap français actuel qui, parait-il serait « mort » ?.
BF Je suis déçu du rap français, c'est plus le même état d'esprit. Chacun va dans sa propre direction mais sans une direction globale commune. Ce serait mieux d'être plus solidaire dans la façon de représenter la musique hip-hop.

Krinein : Oui mais c'est plutôt sympa justement qu'il y ait une certaine diversité non?
BF Oui mais regarde la diversité c'est plus un catégorisation en France. Moi ma « spécialité » c'est plus du hip-hop dancefloor. Tout le monde aujourd'hui case un morceau ou deux un peu dancefloor dans ces disques et ils savent que ça fait partie du hip-hop. Maintenant moi quand je fais ma musique mais j'ai l'impression que c'est pas ce qu'il faut faire en France : le rap ça doit être sombre etc... le hip-hop c'est pas ça, c'est tout l'ensemble donc forcément je suis un peu déçu.

Krinein : Y'a rien, aucun groupe de rap français qui vous plaisent vraiment en ce moment ?
BF : Si y en a quelques uns mais par rapport à tout ce qui sort y a quand même pas grand-chose qui me fait vibrer. Je suis rarement servi par rapport à ce que j'aime. En fait j'écoute vraiment beaucoup de rap américain.

Krinein : Dans le même genre de groupe, qui ne sont pas considéré par le milieu rap comme étant du hip-hop, qu'est-ce que vous pensez de groupes comme TTC, La Caution, des groupes un peu plus rap-électro ?
BF : C'est bien ça amène de la diversité, ils ont pas voulu faire comme tout le monde et chacun fait du hip-hop dans la manière qu'il maîtrise le mieux. Je connais de nom TTC, La Caution mais après c'est vrai que je suis pas trop la musique qu'ils font. Après moi je suis pas là pour dire toi t'es hip-hop, toi tu l'es pas, tu vois après c'est à la Fnac qu'ils te classent en rap ou pas rap, electro ou pas electro.

Krinein : Vous étiez en première partie de Busta Rhymes, qu'est-ce que ça fait ?
BF : Ben c'était beaucoup de pression, pas mal de trac, parce que tu joues devant un gros artiste américain, que tu kiffes en plus. Tu reviens après pas mal d'absence, tu dois présenter un nouvel album devant 5000 personnes au Zénith donc forcément j'avais le trac. Ça s'est bien passé même très bien passé donc j'étais super content.
Après y a pas eu de rencontre avec lui, mais j'étais pas venu pour ça, c'était plus un défi de jouer avant un grand rapper américain. Après j'ai suivi et apprécié le concert de Busta Rhymes comme n'importe qui.

Krinein : Alors maintenant c'est quoi l'avenir proche de Busta Flex, t'as des concerts de prévu ?
BF : En fait il va falloir attendre la rentrée ou la fin de l'année pour voir s'il y a une tournée qui va se mettre en place et puis de toutes façons je vais sortir quelques trucs à gauche à droite d'ici là. En fait j'ai déjà fait des concerts juste avant l'album ou juste après donc pour la tournée ça devrait arriver mais c'est pas encore tout de suite.

Krinein : Merci beaucoup Busta pour cet interview, et puis on vous attend avec impatience sur scène
BF : T'inquiète que j'ai bien envie de remonter sur scène, j'suis hyper motivé donc ça va venir. Merci à toi.

A découvrir
Urban Peace
Urban Peace
Matt - Rnb 2 rue
Matt - Rnb 2 rue
Pleymo - Keçkispasse ?
Pleymo - Keçkispasse ?