7/10Buridane - Pas fragile

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 10/06/2009
Notre verdict : 7/10 - Walkyrie lyonnaise (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - 1 réaction

Un premier cinq titres prometteur pour cette voix douce, finalement pas si fragile, soutenue par une simple guitare.

CHRONIQUE EXPRESS 


Seulement cinq titres pour ce maxi de Buridane. Pourtant on aurait aimé continuer plus longtemps le voyage avec la blonde lyonnaise. La pochette nous présente une jolie frimousse au teint diaphane dans des tons blancs, délicats, vulnérables. Mais comme elle le dit, « L'emballage c'est rien, dedans tout peut sauter ». Son regard grave nous annonce que sa voix triste, incertaine (La caillasse) sait aussi se teindre d'une froide colère (Le serment, Sors). L'édifice instable dressé par cette voix douce et légèrement rauque n'est définitivement Pas fragile, même s'il n'est soutenu que par une simple guitare. Une comparaison sans doute assez osée nous conduirait à évoquer l'oeuvre de Brassens. Chantant la vie et ses aléas, Buridane se dépouille et se met à nu d'une fort belle manière avec ce premier EP.

Buridane - Pas fragile

01. Badaboum
02. Le serment
03. La caillasse
04. Pas fragile
05. Sors

A découvrir
Stereotypical Working Class - Interview
Stereotypical Working Class - Interview
Renaud - Boucan d'enfer
Renaud - Boucan d'enfer
Dillinger Escape Plan (The) - Irony is a Dead Scene
Dillinger Escape Plan (The) - Irony is a Dead Scene