7.5/10The Bravery - The Sun and the Moon

/ Critique - écrit par Vincent.L, le 10/08/2007
Notre verdict : 7.5/10 - Bad Sun (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Malgré une ribambelle de titres percutants, les New Yorkais de The Bravery reviennent avec un deuxième opus qui montre déjà quelques signes de répétition.

Après un premier album éponyme remarqué en 2005, les New Yorkais de The Bravery reviennent avec un deuxième opus qui montre déjà quelques signes de répétition. Non pas que le disque soit mauvais, loin de là, mais simplement que le groupe de Sam Endicott utilise constamment les mêmes artifices et accords.

Produit par Brendan O'Brien (Audioslave, The Offspring...), The Sun and The Moon débute par une intro électronique sympathique. Puis, il commence les choses sérieuses avec Believe. Le ton est sensiblement plus pop que sur le disque précédent. Mais le reste de la formule ne change pas : gros filtres sur la voix, basses obsédantes, guitares orageuses, arpeggiators discrets et refrains impétueux. Nouveauté non négligeable, quelques chœurs parsemés ça et là viennent donner un petit plus de nostalgie. Sur cette voie pétillante, où le rock ne s'impose réellement qu'aux refrains, la plupart des titres s'écoutent sans réelle distinction, mais aussi avec une belle efficacité : Believe, This Is Not The End, Fistful of Sand, Split Me Wide Open, Above and Below (un chouya reggae). L'entraînant et sautillant Angelina constitue le sommet de positivité mélodique de l'opus. On passera rapidement sur le mauvais choix de premier single qu'est Time Won't Let Me Go, trop mièvre et surfait pour bousculer les oreilles. On préférera cent fois le furieux et technoïde Every Word Is a Knife in My Ear (malgré sa très grande ressemblance avec Fearless). Ou encore, en heureuse surprise et titre le plus original du disque, Bad Sun. Sa mélodie sifflée n'a rien à envier au Young Folks de Peter Bjorn And John. Son rythme quasi techno, ses montées explosives et ses synthés nostalgiques devraient faire de lui un très bon prochain single. Du côté du ralentissement des ardeurs, les ballades Tragedy Bound et The Ocean servent plus de bouffées d'air entre des titres très (trop ?) riches en arrangements que de véritables réussites émouvantes.

Globalement, une production moins chargée et une électronique davantage prépondérante (c'est ce qui faisait l'originalité du premier disque), pourraient redonner de la force au groupe.

The Bravery - The Sun and the Moon
01. Intro
02. Believe
03. This Is Not the End
04. Every Word Is a Knife in My Ear
05. Bad Sun
06. Time Won't Let Me Go
07. Tragedy Bound
08. Fistful of Sand
09. Angelina
10. Split Me Wide Open
11. Above and Below
12. The Ocean

A découvrir
Muse - Showbiz
Muse - Showbiz
Audioslave - Audioslave
Audioslave - Audioslave
Coldplay - Parachutes
Coldplay - Parachutes