Brain Damage, Ez3kiel et Hint - Concert au Fil - Saint Etienne - 27/05/2009

/ Compte-rendu de concert - écrit par nazonfly (), le 28/05/2009

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - 5 réactions

Collision, c'est la rencontre entre le héraut du dub français, Ez3kiel, et l'un des fleurons de la scène noise-indus française, Hint. Une tuerie !

Le Festival Paroles et Musiques rythme la vie stéphanoise depuis 1992 avec une programmation éclectique sous une thématique qui permet de faire se croiser des artistes comme Ez3kiel, Tryo, Bénabar ou Babylon Circus. De paroles, il n'y en aura pas beaucoup pour cette première de l'édition 2009 du Festival. Brain Damage, Ez3kiel et Hint investissent la scène du Fil pour cette soirée du 27 mai.

Brain Damage

Brain Damage
Brain Damage
Brain Damage officie dans un registre estampillé dub avec deux stéphanois aux manettes, Raphael Tallis à la basse et Martin Nathan au Sound Engineering. Peut-être pas la meilleure idée pour commencer une soirée, mais Ez3kiel étant assez évidemment la tête d'affiche, il fallait une première partie dub. Le set débute par une longue intro faite de discours samplés avant de laisser la place à de longues plages planantes et à des basses gigantesques. Le public ne s'y trompe d'ailleurs pas puisqu'on sent, dès les premières minutes, les odeurs typiques accompagnant généralement les concerts dub. En d'autres termes, ça sent le joint. Idéal pour se mettre dans l'ambiance. Les spectateurs se mettent lentement à bouger, de se laisser entraîner par les rythmes hypnotisants et exotiques du groupe. Au fil des titres cependant, le bassiste laisse ses lunettes sur un côté et le concert perd son côté planant pour se placer résolument dans un registre plus dansant, parfois presque techno-hardcore. Ce qui a le don de réveiller le public, exhorté, il est vrai, par Martin aux machines. Il faut dire que le concert est filmé, le public se doit d'être présent ! En attendant la sortie de leur album live prévu pour septembre 2009 et faisant suite à Short cuts sorti en 2008, les stéphanois de Brain Damage ont eu le mérite de mettre en jambe le public. Ce n'était pas forcément gagné, le dub se mêlant généralement plus facilement aux fins de soirées, mais le pari est réussi.

Ez3kiel vs Hint

Hint
Hint
Voici venir Ez3kiel. Ez3kiel s'est d'abord fait un nom dans la jungle des groupes dub français jusqu'à être considérée comme le fer de lance du mouvement. Mais le style semble rapidement trop étroit pour le groupe qui a su multiplier les collaborations et les nouvelles orientations musicales. Ainsi, en 2007-2008, est sorti le presque double album Naphtaline/Battlefield où s'affrontent une beauté mélodique époustouflante et une noirceur violente détonante. La tournée précédente nous avait charmé les yeux au moins autant que les oreilles avec un visuel touchant au sublime (voir le compte-rendu de la soirée d'Ez3kiel au Firmament). On se souvient aussi de la collaborations entre Ez3kiel et Nosfell aux Eurockéennes 2005 qui avait abouti au titre Lethal submission sur Naphtaline. C'est donc avec une curiosité et un intérêt certains que nous nous apprêtons à découvrir le projet Collision, issu de la rencontre entre Ez3kiel et Hint. Les trois membres de Hint, originaires d'Angers, ont eux aussi fait trembler les frontières de la musique dans les années 90 en mélangeant indus, noise, saxo et guitares dans un déluge chaotique. Pour célébrer les dix ans du Festival Riddim Collision à Lyon, le label Jarring Effects a eu l'idée d'associer Ez3kiel et Hint de façon exceptionnelle. Comme souvent, le projet prit vite plus d'ampleur et aboutit à une dizaine de concerts, dont le premier se déroule au Fil où les deux groupes ont élu résidence (comme Dionysos auparavant).

Collision

Collision
Collision
Comme souvent, le changement de scène apporte des éléments intéressants sur le concert à suivre. Ainsi on retrouve le duo de batteries de la dernière tournée d'Ez3kiel qui, pour une fois, ne sont pas remisées en fond de scène ainsi qu'une longue rangée d'amplis qui promettent du gros son au Fil. Tout commence pourtant assez calmement avec quelques notes de flûte accompagnées de la basse à archet d'Ez3kiel. Une ouverture trompeuse car dès que les guitares se déchaînent, on est soufflés par la puissance qui se dégage de la fusion des deux groupes. Aucun musicien ne cherche à se mettre en avant, et seul l'amour de la musique se fait sentir. La sobriété de la mise en scène est étonnante : les yeux de lumière sont quasiment absents et on a l'impression que seul l'instrument compte pour les artistes, notamment pour Hint qui martyrisent leurs guitares et leur arrachent des plaintes dissonantes. Le public se laisse emporter par la houle née du mélange des titres du répertoire d'Ez3kiel et de Hint. Certains ferment les yeux, d'autres se balancent de gauche à droite, d'autres encore se lancent dans des mini-pogos, un mec se dépoile sur scène avant d'embrasser le videur. La folie règne en maître. Sur scène, c'est carré, puissant et, osons le mot, génial. Certes le côté electro d'Ez3kiel est pratiquement absent du set, seule l'énergie rock-noise compte. Mais on redécouvre une lourdeur pachydermique des titres de Naphtaline/Battlefield, voire de Barb4ry (Versus). Le concert s'achève de la façon la plus apocalyptique possible par l'explosion Firedamp.

 

Pour un peu que vous aimiez Mogwai en plus violent, Sunn O))) en plus catchy, Ez3kiel en version rock ou tout simplement la bonne musique, n'hésitez pas à vous ruer lors de cette petite dizaine de concerts.

A découvrir
Static-X - Machine
Static-X - Machine
Tryo - Mamagubida
Tryo - Mamagubida
Mass Hysteria - Interview
Mass Hysteria - Interview