6.5/10Bonobo - Black sands remixed

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 18/02/2012
Notre verdict : 6.5/10 - Des singes dans le sable (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 2 réactions

Comme son nom l'indique, Black sands remixed est une galette bourrée jusqu'à l'os de titres remixés de Black sands : le CD dure en effet la bagatelle de 76 minutes. En ces heures sombres où chaque artiste semble rivaliser de concision pour n'offrir rien de plus que le strict minimum, c'est déjà un point agréable. Au menu donc, quatorze titres dont pas moins de 4 versions de Eyesdown revisité par Floating point, ARP 101, Andreya Triana et Dels et Machine drum, un duo de All in forms par Falty DL et Mike Slott, une double brochette de Stay the same avec Mark Pritchard et Blue Daisy à la manette, sans oublier deux nouveaux titres de Bonobo, Ghost hip et Brace brace. Une fois l'éreintant name dropping effectué, on n'est pas franchement plus avancés. Que peut-on donc attendre de Black sands remixed ? Surtout par rapport à un Black sands que nous n'avons pas franchement écouté en détail ?

Voyage, voyage

Sans surprise l'album voyage entre différents territoires aussi variés qu'intéressants. Lapalux's finger on the tape revisite ainsi Prelude en doublant la longueur du morceau mais surtout en transformant l'atmosphère celtique et orientale en une douceur électronique et aqueuse. De la même façon, Banks remixe The keeper en délaissant le côté nippon du morceau original. Mais le boulot le plus intéressant est fait sur Eyesdown. Comme le morceau est décliné en quatre remixes, on peut voir distinctement la patte de chaque invité. Évacuons rapidement la version de Floating points qui ne semble pas tellement éloignée de l'originale et concentrons-nous au contraire sur celles de ARP 101 et Andreya Triana & Dels. La première fait la part belle à la musique et relègue la belle voix d'Andreya Triana loin, très loin du morceau original tandis que Dels lance le titre vers des contrées nettement plus hip-hop par la grâce de son phrasé G-funk. Quant à la version de Eyesdown revue par Machine Drum, elle porte bien son nom : la sucrerie mid-tempo devient hallucinatoire et énervée sous l'enchaînement de beats hypnotiques. Malgré la présence de ce titre de Machine Drum, c'est quand même la douceur qui l'emporte dans cet album qui berce l'auditeur dans un chaleureux cocon qui s'étire, tout duveteux, autour de nous (l'inédite Brace brace, largement meilleue que la dispensable Ghost ship) ou au contraire qui n'en finit pas, comme un hommage au 2001 de Kubrick (le Black Sands qui clôt l'album).

En proposant les remixes de Black sands à autant d'artistes différents, Bonobo devait se douter que les retours seraient stupéfiants, chacun y apportant évidemment son savoir-faire. Le résultat est un album homogène qui s'écoute très facilement et dans lequel on perd même parfois pied en se laissant porter par la musique.

Bonobo – Black sands remixed

01. Prelude (Lapalux's Finger on the tape remix)
02. The keeper (Banks remix)
03. Kiara (Cosmin TRG remix)
04. Eyesdown (Floating points remix)
05. Eyesdown (ARP 101 remix)
06. Eyesdown feat Andreya Triana & Dels
07. All in forms (Falty DL remix)
08. Ghost ship
09. Stay the same (Mrk Pritchard remix)
10. Eyesdown (Machine Drum remix)
11. All in forms (Mike Slott remix)
12. Stay the same (Blue Daisy 'Not quite the same' remix)
13. Brace brace
14. Black sands (Duke Dumont's 'Grains of sand' reconstruction)

En écoute, Eyesdown (Machine Drum remix)

A découvrir
Matt - Rnb 2 rue
Matt - Rnb 2 rue
Noir Désir - Des visages des figures
Noir Désir - Des visages des figures
Maze - Some Noise
Maze - Some Noise