Bonne année 1990

/ Actualité - écrit par nazonfly (), le 02/01/2020

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Attends, attends, Nazonfly, t’as pété un câble ? T’as pas fait gaffe qu’on était en 2020 et que 1990, ça fait 30 ans que c’est terminé ?

En tout cas, non, j’ai bien intégré le saut d’année mais il faut bien se rendre compte que la fin des années 2010 semble appeler à un retour des années 90 dans un revival dance music un peu gênant.

S’il faut remonter un peu dans le temps, dès les début des années 2010, Eminem a sorti Recovery avec notamment la chanson No love. Pour qui était ado dans les années 90, le choc a été dur : Eminem, l’un des rappeurs les plus influents, certes en recul certain, samplait allègrement What is love ? de Haddaway sorti en 1993.

Peut-on voir dans cette tentative désespérée de suivre la voie tracée par Lady Gaga dont les premiers albums exsudaient les années 90 par tous les pores ? Ce qui aurait pu être un one shot a pourtant été suivi par un certain nombre d’utilisations limites de hits des années Chirac qui a décidé de quitter ce monde de mauvais goût.

Mais il semble y avoir une certaine accélération, signe des temps ?, dans les dernières années de la décennie. Ainsi, en 2018, Black M et Dadju pompent largement It wasn’t me (2000) de Shaggy sur Tout se passe après minuit.

It wasn't me qui se verra repris quelques mois plus tard par Anuel AA, Daddy Yankee, Karol G, Ozuna et J Balvin sur China.

Daddy Yankee ? Daddy yankee ? Oui, le même que celui qui a eu l’étrange idée de reprendre Informer de Snow pour en faire tout simplement l’un des tubes de 2019.

En 2019 toujours, en juin précisément, YouNotUs, Janieck, Senex ont la curieuse idée de reprendre le sémillant titre pop-rock Narcotic de Liquido dans une version Sea, sex, sun and caïpirinha.

En octobre, ce sont les Black Eyed Peas qui se lancent à corps perdu dans le sample des années 90 avec Ritmo (Bad boys for life) reprenant Rythm of the night (1995) de Corona.

Finalement en décembre la chanteuse française Jenifer sort son dernier titre, On oublie le reste, et son refrain reprenant allègrement Can’t get you out of my head (2001) de Kylie Minogue.

N'oublions pas non plus les supporters de l'équipe d'Irlande du Nord qui reprennent Freed from desire (1996) de Gala pour célébrer leur joueur Will Grigg.

On remarquera cependant que ce revival n’est pas seulement cantonné à la dance music puisque le clip de Smells like teen spirit (1991) vient d’atteindre le milliard de vues sur Youtube, que Rage Against The Machine a fait fondre le cœur de millions de metalleux en annonçant trois concerts, qu’on entend un peu partout de nouveau parler de La tribu de Dana, que même Disney reprend ses films d’animation des années 90 (Aladdin, Le roi lion et prochainement Mulan)…

Il nous faut cependant reconnaître que les années 90 étaient déjà revenues par exemple avec la présence de I like to move it (1993) de Reel 2 Real dans le film Madagascar en 2005 mais l’accélération de ces dernières semaines pose question et promet des années 2020 sous le signe des années 90. Qui sera le prochain ? Sash ! ? 2 Unlimited ? Ice MC ? Rednex (qui nous pourrit déjà tous les mariages) ? Culture Beat ? Vengaboys ? E-Type ? U96 ?  Magic Affair ?

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : White crocodile et Fragile, deux EPs, deux univers, deux réussites