7/10Bless - Bless

/ Critique - écrit par juro, le 05/11/2006
Notre verdict : 7/10 - Balaise Bless (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Lascive, câline puis fougueuse, s'imprégnant d'un esprit rock pour flageller sa guitare de caresses instinctives, douces caresses jamais blessantes car c'est elle, Bless. Et pour son album, elle a choisi de ne pas faire dans la demi-mesure, imposant un style tout en douceur, avec une voix légèrement blasée sur des
rythmes allant du cristallin à un rock de qualité à rapprocher de Françoise Hardy et Holden. Cet album éponyme met en avant un talent d'interprète sur des compositions tout à fait appropriées au style. Séduisant(e).

A ce titre, Anyway et Invisible Star sont les parfaits exemples avec des syllabes très allongées, langoureuses dans un anglais aguicheur parmi les flots, telle une sirène rappelant sans cesse le 5:55 de Charlotte Gainsbourg avec une présence supérieure. Dans un autre registre, Bless appuie de toutes ses forces sur les fins de phrase de Monsieur X pour rimer à son aise. Consciente de l'action de son charme aux limites de l'érotisme à travers sa voix, elle en joue sur Femme lascive jusqu'à en être victime avec La Raison pure.

Le single « Gainsbourgien » version Serge, Ce Plaisir, est très réussi et donne une juste vision de l'album avec cette intro dans laquelle se mêlent souffle
évocateur rythmée par un riff tout aussi évocateur. Le charme se prolonge sur Le Fleuve des soupirants avant de prendre la voie d'un rock déstructuré à prendre comme un défouloir lo-fi (Dusty dirty duty, Touchy man) ou un portrait passéiste (Toutes Sortes de choses). Le magnifique Les buvards est marqué par des guitares saturées, très électriques, une véritable tornade qui ne déstabilise pas le chant tranquille de l'interprète, livrant une performance unique, tout en contraste.

Bless charme et enivre de ses paroles doucement charnelles avec grâce jusqu'à se révéler toute autant femme fatale sur le clip du single lui aussi très réussi. Avec parfois des touches de piano et des beats supplémentaires, Bless offre un album intéressant aux faux semblants de la famille Gainsbourg et qui se présente bel et bien avec beaucoup de séduction...


Bless - L'Album

01. Le Fleuve des soupirants
02. Ce Plaisir (ne m'est pas donné)
03. Toutes Sortes de choses
04. Fais un voeu
05. La Raison pure
06. Dusty dirty duty
07. Les Buvards
08. Anyway
09. Monsieur X
10. Invisible star
11. Touchy man
12. Un Ange à ma table
13. Femme lascive
14. Le Fauteuil

A découvrir
Lofofora - Lofofora
Lofofora - Lofofora
Static-X - Machine
Static-X - Machine
Matt - Rnb 2 rue
Matt - Rnb 2 rue