6/10Black Affair - Pleasure Pressure Point

/ Critique - écrit par wqw..., le 25/09/2008
Notre verdict : 6/10 - À base de PPP (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - laisser un commentaire

Post-kraftwerkien tenté par les musiques noires, ce Pleasure Pressure Point permet à Mason de voir l’avenir de manière un peu plus radieuse, en tout cas nous lui souhaitons.

CHRONIQUE EXPRESS

Nouveau projet pour Steve Mason que l’on a longtemps connu derrière The Beta Band. Loin de ce projet tranquille, pop et détendu, voire même un peu branleur et bordélique, et après une belle dépression qui le vit saborder son propre projet solo la veille de la sortie de son album, le voici qui se plonge dans le monde de l’électronique. Pas de panique non plus, disons plutôt que celui-ci a planté ses machines entre house et new-wave pour donner à ses chansons une teinte qui devrait faire bouger sur quelques dancefloors. Pour déclencheur et soutien, Jimmy Edgar, un américain basé à Detroit, qui sévit habituellement chez Warp et qui lui permet de réaliser aujourd’hui un plaisir bien loin de ses aventures passées. La voix nonchalante et monocorde du bonhomme en devient sensuelle, parfois même sexuelle alors qu’il fait allusion à ses affaires noires, son linge sale, entre amours déçues et déni de soi… Post-kraftwerkien tenté par les musiques noires, ce Pleasure Pressure Point permet à Mason de voir l’avenir de manière un peu plus radieuse, en tout cas nous lui souhaitons.

 

Black Affair - Pleasure Pressure Point
01. PPP
02. It Goes Like This
Black Affair (par Jimmy Edgar)
Black Affair (par Jimmy Edgar)
03. Just Keep Walking
04. It's Real
05. Japanese Happening
06. You And Me
07. Reel To Reel
08. Subfuge
09. Will She Come
10. Sweet
11. Tak Attack
12. Mute Me
13. Pills

A découvrir
Placebo - Placebo
Placebo - Placebo
Blur - Best of
Blur - Best of
Pink - Missundaztood
Pink - Missundaztood