8/10Biolay (Benjamin) - Trash yéyé

/ Critique - écrit par Vincent.L, le 21/09/2007
Notre verdict : 8/10 - Trash et classe (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 23 réactions

Benjamin Biolay, un des plus talentueux songwriters français, est de retour avec un album bourré de chansons coquines, entraînantes et très souvent tristes. Un peu comme la vie...

Benjamin Biolay est incontestablement un des songwriters les plus talentueux du moment en France. Trash yéyé, son dernier (et meilleur) disque, est à la fois « trash » (dans pas mal de paroles) et très classe (dans les arrangements et orchestrations).

Affliction et fougue

Souvent coquins, voire pervers, les textes chahutent et incitent à tendre l'oreille. Biolay est-il vraiment vicieux ou représente-t-il parfaitement une génération de trentenaires désabusée, nourrie par le sexe, les fantasmes, le trash, le crade, et éternellement remplie de doutes et de nostalgie ? On s'en fiche un peu. Le plus important, c'est que la musique soit constamment belle et savamment étudiée. Biolay n'a pas choisi la facilité. Les mélodies sont grandioses, instantanées et évoquent au moins une centaine de paysages différents : les nuages, les marais, les palaces, les lits défaits, les après-midi alcoolisés...

Le chant, sans surprise, s'inscrit toujours dans la lignée du maître Serge Gainsbourg. Souvent monotone dans sa voix, Benjamin Biolay s'écarte parfois de ses habitudes, pour notre plus grand plaisir (le tubesque et épique Qu'est-ce que ça peut faire ? avec son passage magnifique à la Ennio Morricone). Dans la même lignée de titres énergiques, rythmés et dotés de basses tamponneuses, Regarder la lumière et Rendez-vous qui sait mêlent affliction et fougue. Derrière, les ballades désabusées percent les cœurs, surtout par leurs mélopées poignantes et leurs chœurs pénétrants (Bien avant et surtout le monumental single Laisse aboyer les chiens). Les chansons trip-hop Douloureux dedans et Dans ta bouche peuvent se rapprocher d'un Daniel Darc. Un certain côté crooner alcoolo débauché se trouve particulièrement dans le titre Dans ta bouche [« (...) qui que tu baises, des bimbos ou des grands balaises, des dildos ou des pieds de chaise, en trio ou sur les falaises, une femme obèse, je serais là (...) »] et dans le single fleuri aux paroles crues (Dans la Merco Benz).

Peu importe alors avec tout ça que Benjamin Biolay soit pas mal agaçant car un peu prétentieux (et qu'ici la pochette soit atroce). Mais autant de talent ne peut pas non plus aller avec une trop grande modestie, c'est normal.


Benjamin Biolay - Trash yéyé
01. Bien avant 
02. Douloureux dedans 
03. Regarder la lumière 
04. Dans ta bouche 
05. Dans la Merco Benz 
06. La Garçonnière 
07. La Chambre d'amis 
08. Qu'est-ce que ça peut faire ? 
09. Cactus concerto 
10. Rendez-vous qui sait 
11. Laisse aboyer les chiens 
12. De beaux souvenirs

A découvrir
Lofofora - Lofofora
Lofofora - Lofofora
Mr. Bungle
Mr. Bungle
t.A.T.u. - 200km/h in the Wrong Lane
t.A.T.u. - 200km/h in the Wrong Lane