9.5/10BEAST - Beast

/ Critique - écrit par ozsy, le 10/04/2010
Notre verdict : 9.5/10 - la beast attitude (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

BEAST a découvert un son qui ne ressemble à aucun autre. Le premier album de BEAST sonne comme la rencontre entre Portishead et Rage Against the Machine. Une sorte de collision, d'une dimension cinématographique, entre soul, rap, électro, rock et jazz.

Beast, ou la bête canadienne qui ne devrait pas tarder à envahir notre pays. Ne fuyez pas, l'importation outre-atlantique n'a aucun lien avec la Dion, Roch Voisine ou bien encore le « loup » Garou, tous avides de décimer nos tympans si fragiles, tel un bataillon de lépreux armés de crécelles. Il n'y aura pas de retour en charter pour la bête, ne rejetons pas la qualité. Beast possède deux têtes, celle de Betty Bonifassi, et celle de Jean-Phi Goncalves.

La première (expat francaise à Montréal, Canada) possède un organe vocal redoutable et profond. Elle vous envoûte à la façon d'un Tricky à la bonne époque de Massive Attack. C'est une touche-à-tout dans ses collaborations, oscillant entre le jazz, le trip-hop, le blues ou bien encore l'électro. Son timbre est redoutable et vous touche dès la première écoute. Elle vise juste
et tel un sniper atteind à tous les coups sa cible ;  les oreilles ne peuvent être insensibles. Le deuxième (encore un expat) est un multi-instrumentiste et producteur de talent, aux nombreuses collaborations musicales. Il est aussi bon à la batterie que sur de l'instrumentalisation électronique, et semble baigner dans une multitude d'influences sonores tel que l'afrobeat, l'afrofunk, l'electro-jazz, l'electro-funk, l'electronica, ou le trip-hop.


La fusion des deux nous donne donc un monstre détonnant de qualité et d'efficacité. Ces douze titres nous pénètrent rapidement et nous emmènent aux frontières de divers genres musicaux. C'est un melting pot instrumental aux résonances assurées Trip Rock, un creuset  ou l'alchimie de tous les styles assure à nos deux compères un premier album top niveau. Il est dynamique, c'est un petit bijou où il est dur de trouver quelques déchets et ou même les deux interludes présentés y sont justifiées et réfléchis. Tout est du même gabarit, à part peut-être un titre : Out of control que l'on pourrait positionner au dessus du lot tant le mixage, les arrangements et cette voix... oh oui, cette voix... sont d'un niveau de qualité supérieure.

Il faut donc croire, avec cet album, qu'envoyer nos artistes français dans le froid du grand nord canadien permettrait d'en ressortir sans doute beast_250le meilleur et, par la même occasion, d'en abandonner  quelques autres là-bas (j'ai une liste). En tout cas la gentille fée s'est fortement penchée sur le berceau de nos expats et nous a gratifié d'un doux mélange de sensualité et de force, qui n'attend que d'être apprécié à sa juste valeur. C'est vif, énergique, ça donne envie de bouger son corps et sa tête, et c'est le principal me semble-t-il pour de la musique. Cet album, déjà sorti outre-Rhin et outre-atlantique, n'est encore disponible en France qu'en import, dans certains magasins de disque connus. Mais il existe certains gros sites de streaming, afin de pouvoir profiter de divers morceaux enregistrés en studio, de clips ou de live. Alors à vos casques, c'est parti...

 

BEAST - Beast

01. Devil
02. Finger prints
03. Microcyte
04. Interlude 1
05. Mr Hurricane
06. Out of control
07. Ashtray
08. Dark eyes
09. City
10. Arrow
11. Interlude 2
12. Satan

A découvrir
M - Le Baptême
M - Le Baptême
Alizée - Gourmandises
Alizée - Gourmandises
Matt - Rnb 2 rue
Matt - Rnb 2 rue