7/10Atrox - Binocular

/ Critique - écrit par wqw..., le 09/08/2008
Notre verdict : 7/10 - Si t’es métal, mets tes lunettes ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - laisser un commentaire

Binocular devrait séduire les nostalgiques de Manes, d’Ulver ou les adeptes d’Arcturus, mais décontenancer, un peu plus, les fans de la première heure.

CHRONIQUE EXPRESS

Depuis que Suffication a changé de nom en 1990 pour devenir Atrox, ces norvégiens n’ont cessé de faire évoluer leur style, d’un black métal assez violent vers un métal plus expérimental qui aime à jouer avec les ambiances. Pour leur cinquième album, c’est toujours ce pendant qu’ils adoptent pour le défendre haut… et fort. Car malgré sa complexité, la mélodie et la puissance saturée ne sont jamais laissées de côté. Elles sont simplement retravaillées, fondues avec des éléments électroniques ou organiques qui font de Binocular quelque chose de différent. Les claviers de Per Spjøtvold sont mis en avant, apportant une intéressante fantaisie à l’ambiance générale, accentuant les côtés théâtraux par leur décalage et leur psychédélisme. La voix masculine de Rune Folgerø (encore une nouveauté : exit la chanteuse) comme les guitares se chargent d’assurer la partie "tradition musclée". Un résultat qui devrait séduire les nostalgiques de Manes, d’Ulver ou les adeptes d’Arcturus, mais décontenancer, un peu plus, les fans de la première heure.

 

Atrox (par Espen Amdahl)
Atrox (par Espen Amdahl)

Atrox - Binocular
01. Retroglazed
02. No Coil for Tesla
03. Traces
04. Headrush Helmet
05. Filthmonger
06. Orgone
07. Tight Tie
08. Binocular
09. Castle for Clowns
10. Transportal

A découvrir
Tomahawk - Tomahawk & Mit Gas
Tomahawk - Tomahawk & Mit Gas
Blur - Best of
Blur - Best of
Queens of the Stone Age - Songs for the Deaf
Queens of the Stone Age - Songs for the Deaf