10/10Arvo Pärt - Da Pacem

/ Critique - écrit par wqw..., le 11/01/2007
Notre verdict : 10/10 - Et si dieu était estonien... (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Comme un jardin zen mis en musique, l'oeuvre d'Arvo Pärt traduit cette sérénité lumineuse qui dort dans le coeur du sage.

Né en 1935, le compositeur estonien Arvo Pärt a longtemps été surveillé (de près) Arvo Pärt
Arvo Pärt
et critiqué par le régime soviétique en raison du caractère très religieux de certaines de ses oeuvres. Toujours entre honneurs et censure, sa popularité grandit finalement avec son départ en 1980 pour Vienne puis pour Berlin. C'est d'ailleurs un peu avant cette période qu'il abandonne le sérialisme pour étudier la polyphonie européenne des XIVème, XVème et XVIème siècle puis commencer à travailler sur la dimension intemporelle que nous lui connaissons aujourd'hui. Paul Hillier s'attache, depuis qu'il est à la direction du Choeur philharmonique de chambre d'Estonie, à mettre en valeur la tradition chorale des pays baltes. Rien d'étonnant alors à le voir présenter ce recueil d'oeuvres sacrées de l'un des grands maîtres en la matière.

On retrouve ainsi de manière impressionnante, l'influence de la musique ancienne sur son oeuvre qui rappelle une tradition orthodoxe du chant tout en évoquant, notamment sur les voix féminines de Magnificat, l'oeuvre de Hildegard von Bingen ou la musique anglaise du XIVème avec l'utilisation des suites de sixtes parallèles et la cadence dite landinienne. Tout d'abord dans la manière qu'a le compositeur de mettre un texte en musique, en exploitant son caractère et son rôle. Ensuite par le dessein quasi rituel d'Arvo Pärt dans son travail, qui introduit ainsi une sorte de liturgie religieuse dans les lieux de spectacles... Est-ce une manière d'apporter un peu de spiritualité et de consolation aux profanes ? Car ce n'est pas tant la musique, que les textes de Pärt qui sont à l'origine de tout. Sens, dessein historique, conteste rituel qui marquent de leurs empreintes ses compositions.

Il joue sur la simplicité du minimum aussi bien au niveau des textures que dans la trame, à la fois limpide et lente. Comme un jardin zen mis en musique, son oeuvre traduit cette sérénité lumineuse qui dort dans le coeur du sage. Après les deux albums qu'a déjà enregistrés Paul Hillier pour le label Harmonia Mundi, ce troisième écrin permet d'avoir une vue d'ensemble sur la musique chorale d'Arvo Pärt. Entre onirisme et mysticisme, il nous conduit sur les chemins de l'extase.

 

Arvo Pärt - Da Pacem
01. Da pacem Domine
02. Salve Regina

Zwei slawische Psalmen
03. Psalm 117
04. Psalm 131

05. Magnificat
06. An den Wassern zu Babel
07. Dopo la Vittoria
08. Nunc dimittis
09. Littlemore Tractus

A découvrir
Rammstein
Rammstein
Matmatah - La ouache
Matmatah - La ouache
Ludwig von 88 - Houlala 2 : la mission
Ludwig von 88 - Houlala 2 : la mission