1.5/10Arkol - On aurait dit qu'on était bien

/ Critique - écrit par juro, le 13/10/2006
Notre verdict : 1.5/10 - Colle Arkol (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 2 réactions

Dans la lignée de Kinoto, une petite place peut se faire pour Arkol et son nouvel album On aurait dit qu'on était bien. Forcément, avec des références volant à ce niveau, la qualité des textes ne peut qu'en pâtir et même si l'orchestration musicale
est tout juste acceptable, l'ensemble en prend un sacré coup derrière les oreilles. Textes simplistes découvrant la dure vie quotidienne, attitude rebelle de convenance... Besoin de continuer ?

Devant l'incongruité dégagée par le premier titre (15m²), Arkol passe pour un groupe se cachant derrière un masque. Derrière une rythmique rock basique et des paroles cycliques, ce single ne présente aucun intérêt artistique mais la suite : contage de galères sous forme de complainte rendant incrédule l'auditeur (J'ai la haine) allant de pire en pire avec des ‘lala song' (Si la vie c'est ça) jusqu'à l'aboutissement du non sens (Tout le monde est un con). Un avertissement aurait peut-être été nécessaire concernant le second degré minimal à posséder avant l'écoute de l'album car sincèrement là... Le côté romantique obligé n'aide pas à se mettre en valeur (Mon amoureuse, Ma chère), le côté rebelle laisse écarquiller les yeux devant un manque d'imagination flagrant fait d'un listing sans fin (Faits divers, J'aimerais) ou avec une pointe punk (La onzième). Les riffs classiques sonnent juste convenablement mais les trop nombreux effets grossiers viennent les gâcher.

Le tout frôle la caricature avec des paroles tels que « comme le yaourt dans le frigo, je crois qu'on a pris un coup de chaud » ou « j'aimerais manger autre chose que des pâtes ». Tout est dit. Un disque collector à garder à vie. Une sorte de truc indéfini entre musique et bruit. Et si l'on devait garder quelque chose de ce disque,
ce serait peut-être encore la voix pas totalement mauvaise même si bien stéréotypée. Foncièrement destiné à un public très jeune, on pourrait qualifier Arkol de Lorie du rock.

Pour devenir un vrai groupe de rock, il faut plus qu'une attitude et un look, il faut entre autres des textes pas trop bêtes dégageant un minimum de vérité autre qu'une compilation de bons sentiments ne volant pas plus haut que les paquerettes (Mon grand père). Sans passer pour un donneur de leçons, le minimum requis ne se trouve pas dans l'album d'Arkol qui trouvera peut-être un écho... dans un ravin. Et encore...


Arkol - On aurait dit qu'on était bien

01. 15m²
02. J'ai la haine
03. Si la vie c'est ça
04. Tout le monde est un con
05. Mon amoureuse
06. Ma chère
07. Faits divers
08. J'aimerais
09. Qu'est c' que tu crois ?
10. Mon grand père
11. la onzième

A découvrir
Lorie - Près de toi
Lorie - Près de toi
System of a Down - Toxicity
System of a Down - Toxicity
A - Hi-Fi Serious
A - Hi-Fi Serious