9/10Arditi - Omne Ensis Impera

/ Critique - écrit par wqw..., le 29/07/2008
Notre verdict : 9/10 - Machine de guerre (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Magistralement inquiétant, ce dernier opus Arditi atteint une intensité à laquelle il est très difficile de résister, une vision envoûtante de l’héroïsme, fascination guerrière et malsaine...

Section d’élite de l’armée italienne lors de la première guerre mondiale, les Arditi sévissaient derrières les troupes ennemies et avaient pour rôle de tailler des brèches pour permettre l’avancé des régiments d’infanterie. En 1919-1920, on retrouva certains de ces hommes autour de Gabriele d'Annunzio lors de l’occupation de Fiume, devenu état libre d’inspiration anarcho-fasciste…


Ils arboraient alors comme uniforme, la chemise noire ainsi qu’un fez assorti, éléments que Mussolini reprend à son compte, le terme arditi par déformation étant alors associé aux activistes fascistes… C’est pourtant le nom qu’a choisi d’arborer ce duo suédois de musique martiale ; une ambiguïté que l’on retrouve régulièrement dans ce milieu sans que l’on sache vraiment sur quel pied danser…

Deux lignes informatives « Nous chantons les louanges de la guerre. Non parce que qu’elle entraîne la mort des individus, mais parce qu’au contraire elle les rend vivant », pourtant le ton est clairement donné. Des marches militaires réglées au tambour, une orchestration de cordes majestueuse, des chœurs épiques, des nappes synthétiques lourdes, oppressantes, alors que résonnent les discours enregistrés d’on ne sait quel dirigeant ou speaker officiel.

Pour faire cette route qui mène au champ de bataille, les deux Arditi, Hendrik Möller et Markus Björkman, ont été rejoins par Kamrat Nordvargr (Mz.412) qui, non content de réaliser le master d’Omne Ensis Impera, s’est également adonné à l’écriture d’arrangements additionnels.

Magistralement inquiétant, ce dernier opus Arditi atteint une intensité à laquelle il est très difficile de résister, une vision envoûtante de l’héroïsme, fascination guerrière et malsaine dans laquelle on se laisse pourtant plonger en espérant ne pas se réveiller au bord du gouffre, de l’abîme… sur le front. Intense et beau !

 


Arditi - Omne Ensis Impera

01. Omne Ensis Impera
02. Der Angriff geht weiter
03. Decisive War
04. Perseverance is all
05. Profound Truths
06. Sons of God
07. Onwards!
08. Cladem Nescimus
09. Endkampf

 

discographie
Omne Ensis Impera (Equilibrium Music / 2008)
Marching on to Victory [réédition] (Equilibrium Music / 2007)
Standards of Triumph (Equilibrium Music / 2006)
Spirit of Sacrifice (Regain/2004)
United in Blood (Neuropa/2004)
Marching on to Victory (Svartvintras Productions/2003)

A découvrir
M - Le Baptême
M - Le Baptême
Rhapsody
Rhapsody
Saez - God Blesse
Saez - God Blesse