9/10Archive - You All Look The Same To Me

/ Critique - écrit par Vincent.L, le 07/05/2004
Notre verdict : 9/10 - L'album (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

L'album

Après le mémorable Londinium (1996) et le plus contrasté Take My Head (1999), Archive revenait en 2002 avec un nouvel album très inspiré par Pink Floyd. Accompagnés d'un nouveau chanteur recruté par petites annonces, Craig Walker, les piliers du groupe Darius Keeler et Danny Griffiths nous offraient un opus plus rock, plus risqué (deux titres excèdent les 15 minutes) et éclectique que les précédents.

Le disque s'ouvre avec le single Again (version longue) qui, avec sa première partie ultra mélodique et sa suite tantôt plus énervée et hypnotique tantôt plus calme avec les sublimes sons planants du groupe, représente une pièce majeure.
Le deuxième single qui suit, Numb, répétitif et lancinant, ne captive pas vraiment.
Meon, qui nous confirme la première bonne impression laissée par Again, est un savant mélange de l'électronique de Londinium, des mélodies de Take My Head et nous charme avec ses nappes de synthés au refrain, la voix posée de Craig et une belle voix féminine.
Goodbye fait penser au début au titre Nothing Else (dans le premier album), rappelle les chants parfois poussifs d'Oasis et s'avère sympathique même s'il n'est pas original du tout.
Now And Then, interlude chanté par une voix féminine accompagnée au piano, apparaît insignifiante mais remplit bien son rôle d'interlude.
Seamless est clairement l'intro de Finding It So Hard et aurait très bien pu y être rajoutée tant elle s'associe à sa beauté et à sa puissance.
Les 15 minutes 30 de Finding It So Hard sont magiques : un rythme hypnotique, le chant de Craig d'abord léger qui évoluera ensuite dans l'intense, les sons planants du groupe (orgues électroniques, ce son très aigu qui leur est spécifique...), des guitares électriques, des synthés et des sons électroniques, une partie totalement Pink Floyd, une autre plus bruyante et une dernière très calme avec un chant féminin sont les éléments qui composent ce morceau qui apparaît facilement comme le sommet du disque.
Fool, qui s'enchaîne parfaitement après Finding It So Hard, est un morceau presque Trip-Hop qui rappelle un peu Londinium mais qui y rajoute une forte puissance électrique et mélodique.
Hate est une ballade très forte mélodiquement et sublimement arrangée.
Need, écrite par Walker, est un petite chanson acoustique qui séduit par sa simplicité et son immédiateté.

You All Look The Same est un oeuvre importante même s'il elle doit énormément à Pink Floyd. En effet, est-il facile de faire aussi bien que le Floyd ? Non.
De plus, les sons du groupe et certains titres nous montrent que ce n'est pas de la copie bête, stupide et inutile, que c'est au contraire une très bonne inspiration qui mène à des créations souvent magiques et peu courantes de nos jours.
A retenir absolument : Again, Meon, Finding It So Hard, Fool et Hate.


LISTE DE TITRES

01. Again (16.19)
02. Numb (5.47)
03. Meon (5.43)
04. Goodbye (5.38)
05. Now And Then (1.22)
06. Seamless (1.43)
07. Finding It So Hard (15.33)
08. Fool (8.26)
09. Hate (3.41)
10. Need (2.27)

 

Le CD supplémentaire 4 titres

Absurd, oui c'est absurde de ne pas avoir mis ce titre sur l'album : 5 minutes pour une très belle ballade qui s'énerve par moments et qui est un des meilleurs titres écrits par le groupe.
3 minutes 30, c'est la durée du bonheur mélodique et émotionnel dans Junkie Shuffle, gâché par 7 minutes 10 de bruit : TRES dommage.
Sham, comme Absurd, aurait eu sa place sur l'album : 5 minutes de très bon Trip-Hop pop avec un sublime refrain.
Men Like You, rock, brut, nécessite plusieurs écoutes pour être un tout petit peu apprécié : merci au piano qui sauve la mise.


LISTE DE TITRES

01. Absurd (4.57)
02. Junkie Shuffle (10.40)
03. Sham (5.03)
04. Men Like You (3.58)

A découvrir
Pink - Missundaztood
Pink - Missundaztood
Korn -
Korn -
Muse - Showbiz
Muse - Showbiz