Antoine Leonpaul sous les toits de Paris

/ Compte-rendu de concert - écrit par Plax, le 19/10/2011

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Antoine Leonpaul donnait récemment son quatrième concert privé, dans son studio, au dernier étage d'un immeuble parisien dans le quartier des halles. C'est ainsi qu'une trentaine d'amis et d'inconnus se sont retrouvés à assister à ce concert pour le moins atypique. Ambiance excellente, musique de qualité en live, cocktail gagnant pour une soirée réussie.

Krinein était de l'évènement, l'occasion pour nous de nous entretenir avec l'artiste.


Antoine Leonpaul et ses musiciens

Krinein : Salut Antoine. Alors d'abord bravo pour cette soirée réussie. Est-ce que tu peux nous expliquer comment t'es venue cette idée de concert dans ton studio ?

Antoine Leonpaul : Cet endroit est très particulier, il est mansardé, et pour se tenir debout tout le monde est un peu tordu. Je pense à mon pote Pierre qui a joué avec nous ce soir, la première fois qu'il est venu ici j'ai eu l'impression qu'il était dans une boite. Et donc j'ai pensé à faire un clip dans cet appart avec plein de monde, avec batterie, trompette etc... où on serait tous les uns contre les autres. Après j'aurais aimé faire un truc qui s'appelait le ALP Show (ALP : Antoine Leon Paul ndlr). C'était très prétencieux, je voulais faire une fausse émission de télé. Et finalement je me suis dit : "Et si on faisait un concert ici, une sorte de mini show un peu dérisoire. C'est la pièce ou je travaille, ou je suis souvent seul, j'en avais peut être un peu marre de la solitude et j'ai décidé de faire venir des gens ici.

K : Combien as-tu fait de concert ici ? Sont-ils tous différents ?

ALP : Ce soir c'est déjà le quatrième. Il y a à chaque fois plus de monde et c'est toujours très différent. La première était très familiale avec beaucoup d'enfants. La deuxième était plus sauvage. La troisième il n'y avait pas assez de monde donc c'était glauque. Et la quatrième aujourd'hui c'était plutôt cool.

K : Sur un plan personnel, qu'est-ce que ça te fait de jouer ici ?

ALP : C'est un mélange entre plusieurs choses. Je suis très content, on prend du plaisir et on s'amuse bien avec Laurent et Stéphane (ses musiciens ndlr). Et d'un autre côté j'ai l'impression d'être fou. Si je ferme les yeux, je suis en train de parler dans l'endroit où je travaille en disant "merci, merci"...enfin c'est n'importe quoi. Mais quand il n'y a pas assez de monde je suis un peu gêné, j'ai l'impression de prendre les gens en otage.

K : On va pouvoir te voir sur des scènes bientôt ?

ALP : Alors pas mal de projets qui j'espère vont aboutir. Et sinon je vais faire les premières parties de Thomas Dutronc, une dizaine dans plusieurs salles, et je serai tout seul : guitare / voix ou piano / voix. Après on va jouer en trio en novembre, en co-plateau avec Ours. C'est toujours sympa quand on est tous ensemble.

A découvrir
Artsonic - Fashion Victim
Artsonic - Fashion Victim
Félicien - La Peña Cum Cum
Félicien - La Peña Cum Cum
Alizée - Gourmandises
Alizée - Gourmandises