Antipop Consortium - Interview du 9 Mai 2008

/ Interview - écrit par Dat', le 15/06/2008

Temps de lecture estimé de l'article : 6 minute(s) - 2 réactions

Interview du groupe Antipop Consortium lors des Nuits Sonores 2008 : M.Sayyid et High Priest répondent à nos questions.

Pendant les Nuits Sonores 2008, un point presse collectif s'est glissé d'une façon surprise à la place de celui de Dj Krush. L'occasion de parler, le temps d'une interview improvisée, de l'importance du collectif, d'un album en préparation et de la musique du futur... 

Dat' : Bon, tout le monde attend réellement l'album, le net s'est enflammé à l'annonce de votre reformation, façon Jésus revient sur terre. Quelle est la direction de ce nouveau disque ? Plus electro, plus Hiphop ?
M.Sayyid : La direction, c'est "Infinite, Infinite, INFINITE ! "
High Priest : Nous ne faisons pas de séparation entre la musique électronique et le hip-hop. On utilise ce que l'on veut utiliser, on fait ce que l'on veut faire, quelle qu'en soit la matière. Pour le prochain album, on va juste continuer à développer et enrichir la direction que nous avions instaurée et tenue avant. Mais en même temps, on a une approche plus individuelle (projets solos) de notre musique, que l'on ne changera pas.

Pourquoi un nouveau disque après tant d'années de séparation ?
High Priest : On est arrivé à un point où l'on apprécie de nouveau de travailler ensemble, de compter sur les autres, d'avoir ses potes autour de soi. C'est le point de départ de ce nouveau projet, et notre principale motivation : s'apprécier mutuellement, musicalement comme amicalement.

Antipop Consortium
Antipop Consortium
Après votre Arrhythmia, vous aviez besoin de projets solo, d'aller un peu chacun de votre côté ?
M.Sayyid :
Oui, exactement. Personnellement je ne regrette pas une seule second ce que l'on a fait. On devait aller chacun de notre coté pour quelques temps. Ca nous a montré que l'on ressentait un manque entre nous, et entre ce que l'on faisait ensemble. Mais plus important, je veux vraiment remercier tout ceux qui ont supporté ce que l'on a fait en marge d'Antipop Consortium, comme avec Airborn Audio et les autres projets en solo. On va garder tout ça en mouvement et en vie, c'est pas fini de ce côté-là aussi. Mais Antipop Consortium est définitivement la priorité, comme cela a toujours été. Fluorescent Black, c'est le nom du prochain album, et il a une putain de gueule.
... 
M.Sayyid : Vous savez, c'est une super période pour nous de se remettre à la musique, en groupe. Personnellement, niveau composition, et E.Blaize dans la production, on est réellement passé au niveau supérieur. Toutes les choses que nous faisons en studio sont "out of control". Le fun, le plaisir et le bonheur que l'on a d'être de nouveau ensemble, vous allez pourvoir l'entendre clairement. C'est vraiment énorme, plein de lyrics perchés, d'harmonies et surtout plein d'expérimentations qui vont vous pousser à gueuler des "WHAT THE FUCK ?".

Justement, tout le monde attend des "What the fuck". A chaque fois que l'on  écoute les disques d'APC pour la première fois, il y a des morceaux-what-the-fuck, comme Mega...
M.Sayyid : Ouais c'est exactement ça. Mais vous savez, même pour la musique en France, on a pu voir ce phénomène. Dans la "French music" en 1999, il y avait beaucoup de boucles et de Breaks Jazzy. Quand on est revenu ici, petit à petit des gens ont commencé à aimer ce que l'on faisait. Puis ces derniers grandissent, et s'acclimatent de plus en plus avec la musique électronique. Maintenant, des tas de groupes sont dans le mouvement électro. Mais nous clairement, on a toujours gardé notre ligne directrice.

De même, quand vous aviez vendu votre dernier disque, Arrhytmia, ce dernier était encore pas mal expérimental pour bon nombre de personnes. Beaucoup de gens parlent de APC maintenant, ou depuis deux ou trois ans, mais c'était plutôt compliqué avant... vous pensez que votre musique était trop "futuriste" ?
High Priest : mmm pas vraiment. Quand on regarde la musique, ou l'art en général, on distingue deux sortes de personnes : Les traditionnels, et ceux qui tentent de briser les limites. Push the envelop forward. Nous sommes une bonne fusion des deux. Le Hip-hop est notre base, nos fondations, mais on essaie de le fondre dans les nouvelles technologies. Regarder le passé, mais ne pas s'y embourber, et toujours tenter d'innover. Cela a toujours été notre façon de procéder. Sur notre prochain disque, on n'essaie pas de combattre quelque chose, de se mettre en marge d'un mouvement. Juste repousser les limites. Just push it forward...

Et pour vous, c'est quoi la musique du futur ?
M.Sayyid : On a kidnappé E.Blaize, notre producteur, pour la tournée. Il est responsable de tout ce que vous entendez depuis le début. C'est LE mec, il tient les clefs, il est le futur, donc on doit bien s'occuper de lui (rires).
E.Blaize : Le futur de la music, ça a toujours été la Fusion. Juste fusionner des éléments qui existent deja, et créer quelque chose de nouveau avec, qui pourrait être apprécié par tout le monde...

Tsugi : Vous jouez parfois dans des festivals plus Hip-hop que les nuits sonores) ?
M.Sayyid : Oui oui, ça varie vraiment. On est en tournée avec Public Enemy aussi.Antipop consortium²
Antipop consortium²
La musique est en forme ces temps ci. Tout le monde a maintenant les moyens de faire sa propre musique, et de pouvoir être écouté plus facilement. C'est vraiment une révolution pour la musique. Je ne suis pas du tout dans le mouvement démoralisé qui dit que la musique est dans la merde, sur la vente de disque and co... C'est un fait avéré, c'est sûr, mais la musique vivra toujours, même en marge du marché et des tendances. Et beaucoup de choses cool sortent encore de ça. Madonna vient de balancer des trucs compléments fous, et je suis un grand fan de Lupe Fiasco, de DataRock...

Tsugi : Vous avez de nouvelles influences aussi? De nouveaux groupes, qui pourraient vous avoir influencés sur ces dernières années ? 
Dat' : Et qui aurait peut-être changé votre musique d'une façon plus personnelle ?
M.Sayyid : Ouais bien sûr, des mecs comme Pharell ou autres sont énormes. Mais, personnellement, j'ai toujours voulu être un musicien. J'ai passé énormément de temps derrière une MPC ou à écrire des textes, maintenant je suis bien, je peux prendre des décisions sans regarder en arrière. Mais le plus important, c'est d'être un membre du Consortium. Parce qu'à chaque fois que je veux partager une idée tous les gars se disent qu'il faut tenter de travailler dessus, de voir comment les choses vont évoluer avec. C'est ça qui est cool dans APC, on a toujours un retour positif sur des idées. Même si elles ne marchent pas, tout le monde a planché dessus.
High Priest : Juste pour compléter : pour tous les membres, ce que l'on a fait en solo n'était pas en réaction à l'explosion de APC. Le Consortium a toujours été construit, élaboré comme si nous étions tous connectés en réseau, tous sous le même parapluie. Un collectif qui débarque avec une vision unique et homogène. Et pour Fluorescent Black qui débarque au début de l'année prochaine, on a remis ce système en marche.
M.Sayyid : Hey, je la retiens celle-là...

Dat' : Vous avez des surprises pour les Lives à venir, concernant le nouveau disque ?
M.Sayyid : Beans n'est pas là aujourd'hui, donc on va réadapter les morceaux, et balancer quelques nouvelles pistes ce soir. Beans est absent car malheureusement, il est à des funérailles. Mais on voulait quand même être présent. Rassurez-vous, on ne l'a pas dégagé  du groupe (rires).

Dat' : Et juste pour finir, est-ce que vous avez un ou deux groupes à conseiller pour les Français qui vont tomber sur l'interview ?
M.Sayyid : Il y a trop de noms à balancer. Mais je soutiens totalement ce que fait Sole. Personnellement j'écoute plus des vieux trucs ces temps ci, comme DEVO. Vous connaissez ? J'en dis pas plus, parce que pleins de groupes vont me dire "hey tu nous as pas cité, tu nous as pas cité" (rires). Donc je vais dire Devo. And definitively, Check for Sole...


Merci à l'équipe des nuits sonores 2008. Arrhythmia toujours disponible sur Warp Records, Fluorescent Black prévu pour début 2009...

A découvrir
Static-X - Machine
Static-X - Machine
Pink - Missundaztood
Pink - Missundaztood
Blur - Best of
Blur - Best of