7/10Amélie-les-crayons - La porte plume

/ Critique - écrit par Luz, le 27/09/2007
Notre verdict : 7/10 - Poésie acidulée (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 3 réactions

Amelie crayonne d'un bout à l'autre, de magnifique chansons, à l'aide de son porte plume, et on en redemande.

Amélie- les-crayons, est-ce cette jeune fille timide qui court le long du livret de paroles, cette femme plus sûre, que l'on aperçoit cachée derrière la porte verte au dos de l'album, ou est-ce un peu des deux ?

L'album arbore des tons pastel, des dessins adorables, représentant Amélie-les-crayons, son double, ses chansons. Le livret n'est pas qu'un « plus » à l'album, histoire de comprendre ce que dit la chanteuse, mais un livre à part entière, qui a déjà une importance dans l'œuvre d'Amélie-les-crayons : c'est une part de l'album.

Lorsque les premières notes prennent place, instinctivement, on se rappelle les berceuses qui ont accompagné notre enfance mais sans prendre ce coté gentil-niais que l'on pourrait craindre. Bien que l'ensemble prenne l'air d'être destiné aux enfants, les propos et les histoires se montrent réalistes, avec un petit plus d'une petite fille qui ne peut nier avoir vu avec des yeux d'adulte. L'artiste utilise une écriture spéciale dans ses chansons semblant simplifiées, que ce soit dans le vocabulaire ou les thèmes (Le Linge de nos mères) qui ramène au monde et aux sensations de la jeunesse, pourtant ces mêmes thèmes restent accessibles au monde adulte, carphoto_amelie_live_250
Amélie, en live.
toujours d'actualité comme dans Les Pissotières une chanson rappelant aux garçons, avec humour, qu'il n'est pas si difficile de faire plaisir aux filles, au travers des gestes quotidiens.

La voix est agréable, sensible, facile à comprendre, très articulée, mais toujours douce.
Plus que de ne chanter, Amélie-les-crayons nous parle, nous séduit, nous distrait, nous charme. Que ce soit au travers du rire, de l'ironie, ou de la mélancolie, sa voix semble toujours trouver un message positif, un espoir de petite fille, de princesse. Une princesse qui grandit, malgré tout, au travers des doutes physiques qu'elle critique dans La Maigrelette ou de sa familiarité avec l'amour (Mais de nous non).

La musique est variée, mais reste toujours apte à créer un ensemble non difforme, comme un livre, un recueil de poésie : elle appuie ce désir, voir cette simplicité naturelle qu'a Amélie à créer un univers complètement féminin et romantique.


Un album qui sonne comme un goût d'automne, voire d'hiver, avec des paysages enneigés, et les nez cachés dans de grosses écharpes.

 

Amélie-les-crayons - La Porte plume
01. La Maigrelette
02. Le Linge de nos mères
03. Le Train trois
04. La Dernière des filles du monde
05. Les Manteaux
06. L'Errant
07. Les Pissotières
08. La Fève
09. De nous non
10. Calées sur la lune
11. Le Citronnier
12. Depuis
13. Chamelet
14. Marchons
15. Le Gros costaud

A découvrir
Mushroomhead - XX
Mushroomhead - XX
Alizée - Mes courants électriques
Alizée - Mes courants électriques
Up and Down, l'hymne des lofteurs
Up and Down, l'hymne des lofteurs