Amadou & Mariam - Concert à l'Olympia le 1er avril 2009

/ Compte-rendu de concert - écrit par juro, le 03/04/2009

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Le duo malien s'offre la tournée de Welcome to Mali avec en prime l'Olympia. Et on était présent pour les voir !

Suite à leur nouvel album, Welcome to Mali, Amadou et Mariam se sont offerts les fastes d'une tournée qui les verra s'offrir de grandes salles à travers le monde, notamment en ouvrant les spectacles de Coldplay et Blur. Ce soir, dans un Olympia plein aux trois quarts, le couple de maliens nous offre un spectacle fort de sa simplicité. Après une première partie qui avait le don de mettre l'Afrique à l'honneur, le gros du spectacle arrive enfin dans une version live sublimant leur album, pouvant durer de longues minutes supplémentaires. La plupart des titres aux paroles simples prennent tout leur potentiel en salle (Ce n'est pas bon).

L'essence des titres étant construits sur des gimmicks ou de refrains poussés durant la totalité du titre. Mais le duo -bien accompagné de leur groupe- développe ces titres sous forme dansante. La première partie du concert est tout à fait conforme aux attentes. La musique du monde est à l'honneur avec des titres comme Je te kiffe, Djama, Magosa ou le très attendu Welcome to Mali sur lequel les voix chaudes des artistes influent forcément sur l'ambiance et incite à rentrer dans leur danse. Mais, dès que Mariam quitte la scène, le Amadou show commence avec des titres beaucoup plus rock dans lequel sa guitare plaquée or résonne à travers Africa avec de longs riffs. Les tonalités électroniques de Sabali ajoutent une petite touche agréable supplémentaire.

Les "Ca va ?" et "On y va" perpétuels balancés à chaque interlude, en préambule du titre suivant, ainsi que les remerciements doublés de salutations, révèle immédiatemment la connexion existante avec un public conquis déjà bien avant l'entrée en scène du duo. Mais le show ne pouvait être réussi sans l'apport d'un groupe qui ajoute le mouvement et se montre le pendant parfait des textes du duo malien. La condition physique du couple étant forcément tragique, il leur est difficile de bouger dans cet enchvêtrement de fils. Qu'à cela ne tienne, le côté mobile est assuré par un groupe qui n'hésite pas aller au charbon.

Finalement, un petit moment sympathique, plein de bonne humeur que la musique africaine est l'une des rares à pouvoir offrir avec tant de spontanéité. Amadou & Mariam en sont une pierre mais d'autres comme Davy Sicard méritent tout autant une écoute attentive...

A découvrir
Cradle of filth
Cradle of filth
Alizée - Gourmandises
Alizée - Gourmandises
Coldplay - Parachutes
Coldplay - Parachutes