Abdou Day - Interview

/ Interview - écrit par Emeric, le 22/07/2003

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Abdou Day et ses musiciens ont eu la gentillesse de nous recevoir pour une longue et intéressante interview réalisée lors du festival L'herbe en zik de Besançon.
Vous ne les connaissez peut-être pas encore mais Krinein vous donne l'occasion de découvrir ce groupe atypique et sincère qui nous offre une musique d'un nouveau genre : de l'Afro Pop!

Krinein : Pouvez-vous vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent pas encore ainsi que nous raconter l'histoire du groupe auquel tu as donné ton nom?
Abdoo Day : Effectivement, c'est mon nom, mais il s'agit d'un vrai groupe, on est ensemble depuis cinq ans. On faisait partie d'un autre groupe avant, puis j'ai décidé de faire une carrière plus solo et j'ai contacté Joby et Paul. J'avais sorti en 95 un titre mais pourquoi sous le nom Abdoo Day puis tout est resté comme ça. Le noyau, c'est nous !

La décision de faire de la musique et d'en vivre a-t-il été pour toi un choix difficile ?
Non non, c'est la passion, c'est notre vie ! Moi je viens de Madagascar et je pense qu'on avait un créneau là, en plus c'est quelque chose que l'on aime bien faire. C'est un peu comme un footballeur : il joue, il travaille, ils sont bien payés, bon pour l'instant c'est vrai on n'est pas bien payé, on espère qu'un jour ça viendra, mais c'est avec plaisir que l'on joue parce qu'on aime la musique. Finalement il n'y avait pas de décision à prendre, c'était naturel. Chez nous, à Madagascar ou aux Antilles c'est un peu naturel et inné de chanter et de faire de la musique, on a un peu tous ça dans le sang.

Combien d'albums avez-vous sortis ?
Mais pourquoi en 95, puis mister babylone en 98 et Libre qui est sorti en 2002. On "autoproduit" mais on a eu la chance de voir Libre sélectionné en nouvelle scène française par la Fnac, ça donne un coup de pouce. Je fais pas mal de chose en fait, c'est moi par exemple qui leur envoie les CDs.

Comment qualifiez-vous votre style de musique ?
A la base on fait du reggae, mais on vient d'endroits différents, et moi je dis du "reggassy", du reggae de Madagascar.
Joby : Le truc aussi, c'est qu'il y a des influences antillaises dans le groupe et ça créé une espèce de mélange et j'appelle ça Afro Pop. Le lien qui nous unit tous, c'est la culture africaine en général. D'où afro par origine et notre culture et pop parce que c'est de la chanson, pour faire danser, il y a des mélodies, des textes... On a beaucoup évolué musicalement depuis le début mais maintenant on a un noyau fixe. Mais c'est quand même Abdoo Day le vecteur, c'est lui qui a donné l'impulsion. C'est une musique singulière qui est influencée par nos origines malgaches et antillaises, c'est pas évident à décrire en fait. C'est pas du reggae pur et dur, les puristes seront déçus, c'est pas de la musique malgache pure et dure, c'est de l'afro pop. Ca nous permet aussi de ne pas se restreindre à un seul style.

Vous êtes en ce moment sur la route ?
A D : On est souvent sur la route, on fait 4 ou 5 concerts par mois. Notre devise c'est de jouer, de jouer sur scène.

Cela n'a pas été trop dur de quitter le pays et la famille ?
Joby : Venir sur le continent est une chance, on peut bouger plus facilement et pour vivre correctement de la musique, on était obligé de partir. Aux Antilles, il y a pas mal de personnes qui font de la musique mais qui travaillent à côté, pour eux si ça fonctionne c'est tant mieux sinon ce n'est pas grave. Nous on veut aller plus loin et c'est nécessaire de venir en Europe. Ensuite, on essaie ici de recréer notre univers, une ambiance.

Vous avez des liens avec d'autres groupes ?
A D : Oui mais on se voit surtout pour des concerts. Le lien, c'est le reggae. Et on aime bien aller les voir et jouer avec eux. Ca permet un peu aussi de promouvoir le reggae et de se faire connaître.

Qu'écoutez-vous comme musique, principalement du reggae ?
Oui mais pas seulement. On écoute de tout : jazz, country mais aussi hardrock! Il n'y a pas de limite.


Remerciements chaleureux à Abdou Day et ses musiciens.

A découvrir
Dolly - Interview
Dolly - Interview
Mickey 3D
Mickey 3D
Merzhin - Adrénaline
Merzhin - Adrénaline