9/1030 Seconds to Mars - 30 Seconds to Mars

/ Critique - écrit par Loic, le 03/04/2003
Notre verdict : 9/10 - 30 seconds to mars attack (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 5 réactions

Vous connaissez sans doute de nombreux chanteurs ou chanteuses ayant réussi avec plus ou moins de succès une carrière dans le cinéma. De Charles Aznavour à Vanessa Paradis en passant par Patrick Bruel, Annie Cordy ou Eminem, il est désormais courant de voir des stars de la musique sur nos écrans. Mais l'inverse ? Combien pouvez-vous citer d'acteurs ou d'actrices ayant réussi dans la musique ? Certes, de nombreux ont essayé, souvent en guise de passe-temps, mais le résultat était le plus souvent pitoyable. Il y a néanmoins une exception. Vous vous rappelez sans doute de Jared Leto, qui a joué dans fight club, mais surtout reconnu pour son formidable interprétation d'un jeune toxico dans Requiem for a dream. Et bien cet acteur prometteur a mis sa carrière cinématographique entre parenthèses pendant quelques temps pour se consacrer à plein temps à son groupe, 30 seconds to mars, où il officie en temps que chanteur compositeur guitariste, rien que ça. Il est aidé dans sa tâche par son frère, et par deux amis de lycée.
Si 30 seconds to mars est atypique de par son line up, il l'est également par sa musique. En effet, 30 seconds to mars est un groupe de metal « intelligent », dans la lignée deTool. Donc pas d'incitation à la violence, à la haine de la société, de soi-même dans les paroles des chansons, mais des réflexions un peu plus poussées sur la Terre, l'espace, et la place de l'Homme dans tout ça. Pour poursuivre plus loin une démarche mystique, le groupe à également créé tout un visuel étrange pour son album, avec notamment quatre symboles caractéristiques du groupe.
La musique entretient aussi cette dimension du groupe. Comme pour celle de Tool, la musique de 30 seconds to mars est une alternance permanente de pauses plus ou moins psychédéliques contenant de nombreux éléments électroniques, et d'envolées énergiques cent pour cent électriques. Ce schéma s'applique tout particulièrement à des chansons comme Echelon, et surtout Buddha for Mary, dont l'influence « Toolienne » est vraiment évidente. 30 seconds to mars reste néanmoins plus accessible que Tool, leurs chansons étant moins déconcertantes et ne dépassant jamais les six minutes.
Cette ambiance générale est principalement dû au producteur Bob Erzin ayant effectué un travail remarquable pour sublimer les compositions du groupe. Mais quand on sait que c'est lui-même qui avait travaillé avec les Pink Floyd pour the wall, tout s'explique.
Finalement, 30 seconds to mars est un groupe (et un album) étrange, mais terriblement séduisant. Pour finir de vous en convaincre, je vous invite à faire un tour sur le site Internet www.30secondstomars.com ou vous pourrez découvrir en toute quiétude leur musique.

A découvrir
Des nouvelles de "30 Seconds To Mars"
Des nouvelles de "30 Seconds To Mars"
Le 26 septembre, c'est jour de Rock : l'intégrale des Pink Floyd !
Le 26 septembre, c'est jour de Rock : l'intégrale des Pink Floyd !
Reprise de poids #61 : drôle de reprise
Reprise de poids #61 : drôle de reprise