5.5/10113 - 113 Degrés

/ Critique - écrit par Toma, le 13/02/2006
Notre verdict : 5.5/10 - Album 113 Degrés (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

2 ans après son solo réussi, Rim'k retrouve AP et Mokobé pour sortir un nouvel album du 113. Ils démarrent l'opus de façon explosive avec La grenade(excusez moi elle était facile celle-là). On est immédiatement prévenu : le 113 est revenu « pour représenter » et « briser le système ». Il ne s'agit que de l'intro mais le ton est donné.

Tout de suite également on se rappelle qu'il faut des singles aujourd'hui pour vendre des albums, ici ce sera le titre Marginal. Personnellement je ne vous en voudrai pas si vous souhaitez sauter cette chanson. Vous pouvez toujours vous rabattre sur le clip si vous aimez les Hummers, Yachts et autres accessoires de clip de rap américain.

Après un 36 quai des orfèvres anti-flic un peu trop gratuit et finalement trop fade, on assiste à deux featurings étonnants à savoir Booba et surtout le Rat Luciano sur On sait l'faire. Tous ces bonhommes rassemblés sur un son efficace donnent naissance à un excellent morceau défouloir. Dans la même lignée on écoutera avec plaisir et surtout beaucoup de volume le morceau Trop puissant. Attention toutefois de ne pas laisser le volume trop élevé lorsque votre lecteur CD passera à la chanson Tapis rouge si vous ne souhaitez pas que vos voisins, d'immeubles ou de feu rouge, ne vous rient au nez. J'ai peur d'être un peu vieux jeu, d'avoir trop de mal à m'habituer à cette mode affreuse du refrain « gonzesse » (appellation un peu simpliste je l'accorde, peut être un peu macho aussi, je m'en excuse). Si au moins ce genre de titres étaient repoussés à la fin de l'album.

Finalement le morceau On est ensemble au rythme africain featuring Molaré, qui trouve difficilement sa place dans cet album, est même moins agaçant à l'oreille. Heureusement on assiste à un featuring ragga de grande qualité de Buju Banton sur « Tire toi vite » qui prouve qu'il était possible de faire des morceaux originaux et de qualité.

Black Renegat des Sniper apparaît ensuite sur le très calme Jour de Paix avec enfin des propos plus sages, puis c'est toute la clique de Vitry qui est appelée à la rescousse sur Vitry Nocturne. Demon One d'Intouchable apparaît quant à lui sur un faiblard C'est même pas la peine. On notera quand même sur la deuxième partie de l'album les deux très bons morceaux Mutinerie et Avec peu de moyens autant au niveau des textes que des productions musicales. Et puis on remarquera le Smell like teens spirit de Nirvana repris pour Un truc en moi qui créé la surprise. Ca ne va pas plus loin cependant.


Globalement cet album ravira certainement les fans de la première heure du 113. L'ensemble des morceaux sont bien produits, certains même sont excellents mais on reste sur sa faim devant l'ensemble de l'album. Et puis on a la décevante impression d'écouter les mêmes textes sur la totalité de l'album, où seuls les sons et les featurings diffèrent. Bref les moyens étaient là, ça se voit, y'a un peu de bon mais pas assez pour rendre cet album digne d'un véritable intérêt. Dommage.

A découvrir
Rohff - La vie avant la mort
Rohff - La vie avant la mort
Lofofora - Le fond et la forme
Lofofora - Le fond et la forme
Fonky Family - Art de rue
Fonky Family - Art de rue